Maroc

Santé infantile : l’INDH se mobilise dans la région de l’Oriental

L’enfant que nous étions fait l’adulte que nous sommes. Désormais, cette affirmation sert de ligne directrice pour le développement humain au niveau de la Région de l’Oriental, qui s’engage depuis le 22 mai dans cette campagne nouvellement lancée par l’Initiative nationale de développement humain (INDH), intitulée « Les mille premiers jours, base l’avenir de nos enfants ». Défi : renforcer les comportements bénéfiques au développement optimal de l’enfant durant ses 1000 premiers jours.

Le chiffre ici s’éloigne de toute logique promotionnelle, puisqu’il traduit une période clé, voire critique pour la vie de tout individu. Une période qui court de la grossesse aux deux ans de l’enfant, là où tout le développement physique et cognitif de l’être humain s’amorce et apprend à se maturer, façonnant ainsi son état pour toute une vie.

En substance, 80% de la taille adulte du cerveau est atteinte durant cette période. Aussi, c’est à ce stade qu’une nutrition équilibrée, des interactions et expériences sociales positives et des stimulations cognitives productives mènent vers une santé globale plus saine, qui passe par un meilleur développement cérébral, physique et psychologique. De l’avis des experts, cela s’applique également à l’inverse.

La campagne des 1OOO premiers jours, un prolongement de réalisations et d’engagements dans la Région de l’Oriental

Découlant d’une volonté Royale de favoriser le développement humain en général et celui des générations montantes en particulier, cette campagne de sensibilisation a été annoncée à l’occasion du 19ème anniversaire de l’INDH, commémoré le 18 mai au niveau de la préfecture et provinces de la Région. Elle est conduite en collaboration avec le ministère de la Santé et de la Protection sociale.

Au niveau de l’Oriental, la campagne constitue le prolongement d’une multitude d’actions qui visent à lutter contre les disparités économiques, sociales et spatiales, et qui trouvent leur repère dans les Hautes orientations Royales.

À travers une participation active des Comités locaux de développement humain (CLDH), des services étatiques déconcentrés, des associations et organisations de la société civile et de la presse, des conseils élus, ainsi que des partenaires techniques et financiers, la préfecture et provinces de la Région ont pu mener des projets adaptés aux besoins et spécificités de leurs communautés.

Rien que pour la préfecture d’Oujda-Angad, chef-lieu, 350 projets ont été réalisés durant la troisième phase de l’INDH, s’étendant entre 2019 et 2023, avec une enveloppe budgétaire de 173,4 millions de dirhams.

Avec une contribution totale de 136,2 millions de dirhams par l’INDH, environ le quart de ces projets a été axé sur l’impulsion du capital humain pour les générations montantes, à travers une série d’actions qui englobent des campagnes de sensibilisation (1.800 femmes bénéficiaires), la distribution d’équipement médicaux (3.400 bénéficiaires), ainsi que l’acquisition de matériel médical et paramédical.

À Nador, Berkane, Figuig, Driouch, Guercif, Taourirt et Jerada, les efforts s’orientent dans le même sens. Plus de 3.000 projets ont été mis en œuvre dans le cadre de ce programme. Ces derniers englobent la fourniture de soins de santé aux mères avant, pendant et après l’accouchement, en plus de l’encouragement de l’allaitement maternel et de l’alimentation équilibrée : les déséquilibres liés à la malnutrition, au retard de croissance et à l’obésité étant un challenge pesant dans la présente équation.

Aussi, et grâce à l’intervention de la sphère associative, des caravanes médicales et de sensibilisation au profit de la santé maternelle et infantile, ont été menées de part et d’autre de la Région, en vue d’ancrer davantage ce défi chez les différentes cibles de la campagne.

L’évaluation des projets et la mobilisation multisectorielle au cœur de la stratégie de mise en œuvre

Dans son discours à l’occasion de l’annonce de cette campagne, Monsieur le Wali de la Région de l’Oriental, Gouverneur de la province Oujda-Angad, Mouad Jamaï, n’a pas lésiné sur l’aspect de la collaboration et du monitoring, en insistant sur la mobilisation des différents acteurs dans le domaine de la petite enfance et l’évaluation des projets réalisés. Objectif : jeter les bases d’un avenir prometteur pour les générations montantes.

Un avenir qui ne peut être aussi radieux que par un accès efficace aux soins de santé, une bonne nutrition et un environnement approprié pour l’apprentissage précoce. Ce n’est que par cette voie que l’on peut prétendre, a précisé Monsieur le Wali, que l’enfant dispose des moyens et des capacités nécessaires pour faire face aux défis de demain et réussir à toutes les étapes de la vie.

Les forces s’alignent ainsi au niveau de la préfecture et provinces de l’Oriental pour faire de l’enfant une priorité sur le chemin du développement humain. Cette campagne, qui dure jusqu’au 22 juin 2024, devrait ancrer de solides jalons sur ce trajet amorcé en mai 2005, par une Initiative Royale visionnaire et des objectifs stratégiques clairvoyants.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Pluies intenses et coups de tonnerre à Marrakech (Vidéo)













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page