Maroc

Programme de développement urbain : 2024, une année charnière pour Agadir

 

94 projets sont listés dans le Programme de développement urbain (PDU) d’Agadir, avec  un délai de cinq ans pour leur exécution, au-delà de l’année 2024. Aujourd’hui, le PDU est avancé à 35%, alors que les projets en cours de réalisation représentent 47% du portefeuille total. Autrement dit, plus de 33 projets sont déjà livrés et 44 sont en cours d’exécution. Le reste englobe les projets dont les appels d’offres des travaux ont été déjà confiés (6%) et ceux qui sont en cours d’études (11%) en prévision du lancement de leurs travaux.

Lancé le 4 février 2020, le Programme de développement urbain (PDU) de la ville d’Agadir 2020-2024 a soufflé sa quatrième bougie. De ce fait, la date de l’achèvement dudit programme quinquennal approche à grands pas. Et s’il y a un défi que le Comité de pilotage, de suivi et d’évaluation de cette feuille de route royale a affronté, depuis l’exécution des différents projets à l’issue du contexte pandémique, c’est bien évidement la question des dépassements budgétaires en raison de la spirale inflationniste qui a touché les matériaux de construction du BTP. À cela s’ajoute l’accélération du recouvrement des contributions des partenaires financiers dans un contexte de crise afin de mener à bien l’exécution des projets conformément au délai conventionnel.

Pour rappel, lors du démarrage du PDU, l’équivalent de 5,9 MMDH a été alloué à sa mise en œuvre avant que ce montant ne soit revu à la hausse pour se situer à 6,2 MMDH à mi-chemin de son exécution puis à 7,37 MMDH après la signature de plusieurs conventions spécifiques et avenants. Aujourd’hui, le PDU est avancé à hauteur de 35% suite à la tenue de la 11e réunion du Comité de pilotage, de suivi et d’évaluation, tenue le 12 janvier dernier, alors que les projets en cours d’achèvement représentent 47%, selon l’édition 2024 de l’Atlas des projets du PDU. Autrement dit, plus de 33 projets sont déjà achevés alors que 44 projets sont en cours de réalisation. Le reste englobe les projets dont les appels d’offres des travaux ont été déjà lancés (6%) et ceux qui sont en cours d’étude (11%) en prévision du lancement prochain de leurs travaux.

S’agissant des financements, sur 5,6 MMDH engagés de 2020 à 2023, les budgets réellement versés par les parties contractantes ont atteint 4,4 MMDH, soit 80% des montants dûs à fin 2023 alors que le montant restant est de l’ordre de 1,1 MMDH. Ceci est à l’origine de la mobilisation des partenaires au cours de cet exercice 2024 afin de recouvrer cette somme qui a déjà fait partie des résolutions de la 11e réunion du Comité de pilotage, de suivi et d’évaluation du PDU. Actuellement, les projets dont les travaux sont en cours de réalisation représentent 84% du coût global du PDU.

Portefeuille du PDU : Agadir Souss-Massa Aménagement se taille la part du lion
À la clé de ce programme royal, l’équivalent de 94 projets disposant d’un délai de cinq ans pour leur exécution alors que la gouvernance dudit programme a été confiée à huit maîtres d’ouvrage. Au total, le montant global des engagements contractés par les différents maîtres d’ouvrage délégués (MOD) au cours de ces quatre années du PDU s’élève à près de 6,83 MMDH, soit 82,5% du coût global du programme. Outre les département de l’Équipement, de la Santé ou encore le ministère des Habous et des Affaires islamiques ou la Société Al Omrane Souss-Massa, le PDU a fait appel à de nouvelles structures d’exécution dédiées au développement de l’infrastructure urbaine d’Agadir en usant des formes juridiques offertes par les lois organiques relatives aux communes et régions. En plus de la SDR du tourisme Souss-Massa, qui assure la mise en patrimoine de la Kasbah d’Agadir Oufella déjà ouverte au public, et la réalisation du bureau d’information touristique et du complexe administratif de la plage d’Agadir, la SDL Agadir Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains a été créée en vue de la réalisation de la première ligne du BHNS ainsi que la Société SDL Agadir Souss-Massa Aménagement.

Cette dernière a été chargée de la réalisation de 76 projets, soit plus de 80% du portefeuille de projets du PDU mobilisant plus de 2,6 MMDH. À l’heure actuelle, parallèlement à la diversification du portfolio de projets dans le cadre de sa mission de maîtrise d’ouvrage pour le compte d’autres partenaires ministériels et étatiques, (Justice, Jeunesse, Éducation nationale, Agriculture et Commune urbaine d’Agadir…), la SDL Agadir Souss-Massa Aménagement a déjà livré 30 projets alors que 33 sont en cours d’exécution et 13 programmés.

Parallèlement, la SDL a atteint un taux de recouvrement de l’ordre de 75% à fin décembre 2023, soit l’équivalent de 1,96 MMDH mobilisés sur un total de 2,6 MMDH prévus à fin 2023, qui vont nécessiter l’exécution des 76 projets en fonction du délai contractuel de 2024 imparti par le PDU. Actuellement, avec les dépassements budgétaires, le montant engagé est de l’ordre de 3 MMDH dont 1,53 MMDH déjà payés par la SDL aux différents prestataires.

Sept conventions spécifiques hors PDU
Hors PDU, la Société SDL Agadir Souss-Massa Aménagement a décroché jusqu’à présent plus de sept conventions spécifiques avec des départements ministériels, à commencer par la réalisation des forages de puits pour le compte du département de l’Agriculture à hauteur de 40 MDH. Pour sa part, le ministère de la Justice a confié à la SDL la réalisation des projets du palais de justice d’Agadir-Inzegane qui comprend le tribunal de première instance d’Inzegane-Ait Meloul, en plus du tribunal de la famille ainsi que la Cour d’appel commerciale et la Cour administrative.

Il s’agit aussi de l’exécution des travaux du palais de justice de Taroudant en plus du centre des juges résidents à Oulad Berhil et du centre régional d’archivage. Dotée d’un montant frôlant 302 MDH, la SDL a déjà engagé plus de 313 MDH pour l’exécution de ces projets dont 50 MDH sont déjà reçus et 10 MDH déjà payés. Outre la convention avec le département de la Jeunesse qui a nécessité 85 MDH pour la mise à niveau des centres et maisons de la jeunesse au niveau de la région dont 78 MDH déjà engagés, l’Éducation nationale a confié à la SDL son programme de réalisation, d’extension et de mise à niveau des établissements d’enseignement relevant de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Souss-Massa. Une enveloppe de 313 MDH a été préconisée au préalable dans le cadre de ce programme avant qu’elle ne soit revue à la hausse à hauteur de 460 MDH, ce montant étant déjà engagé. Une enveloppe de 227 MDH a été reçue par la SDL dont 143 MDH sont déjà payés. Cette dernière se chargera aussi – pour le compte du département des Sports, relevant du ministère de l’Éducation nationale – de la réalisation du complexe socio-sportif dans la commune El Guerdane à Taroudant (travaux déjà lancés). En vettu d’une convention tripartite mobilisant 135 MDH, la SDL chapeaute aussi les travaux d’aménagement du Centre hospitalier régional Hassan II à hauteur de 75 MDH.

À noter également la réalisation du refuge des chiens et des chats errants à Agadir, pour le compte de la commune urbaine d’Agadir à hauteur de 26 MDH, l’aménagement de l’annexe administrative du quartier Ihchach, des espaces verts du stade du quartier Salam, du musée municipal du patrimoine Amazigh et du souk d’Anza, qui nécessiteront plus de 48 MDH. Le réaménagement du complexe Jamal Adorra qui abrite l’école des beaux-arts est prévu aussi pour un montant de 16 MDH.

PDU : Les projets par volet les plus attendus à partir de 2024
Le PDU s’articule autour de six volets qui nécessiteront plus de 7,37 MMDH, à commencer par le renforcement des infrastructures et le décongestionnement de la ville, ayant mobilisé la somme la plus conséquente, soit l’équivalent de 3 MMDH. Il est suivi de la réalisation de la première ligne du bus à haut niveau de service de la ville d’Agadir (pour 1,49 MMDH) tandis que le renforcement des équipements sociaux de base et l’amélioration du cadre de vie nécessitera 1,16 MMDH. Quant à l’axe dédié à la promotion culturelle et à la mise en valeur du patrimoine et lieux de culte, il nécessitera plus de 843 MDH alors que des enveloppes de 482 et 423 MDH seront respectivement allouées à l’aménagement urbain et à l’impulsion de la zone touristique en plus de la préservation de l’environnement et l’aménagement des espaces verts.

Actuellement, dans la continuité des projets déjà livrés durant les quatre dernières années par le PDU, et parmi les projets les plus attendus dans le cadre du renforcement des infrastructures et du décongestionnement de la ville, figure le parachèvement de la voie de contournement Nord-Est sur 29 kilomètres, entre l’aéroport Agadir Al Massira et le port de la ville. Outre la réalisation de la trémie au croisement de la route n°11 déjà réalisée, cette rocade est conditionnée par l’achèvement du pont sur Oued Souss et l’achèvement de la quatrième section de cette rocade menant au port d’Agadir, ce qui permettra de doter le complexe portuaire d’Agadir d’un troisième accès.

Par ailleurs, la circulation est déjà ouverte au niveau de la deuxième section entre la nationale 11 et le Grand stade d’Agadir, vers Hay Mohammadi, et ce, en attendant l’achèvement de la dernière section en direction du port d’Agadir. Il s’agit, par ailleurs, du réaménagement de la voie express urbaine du Grand Agadir, confié à la SDL Agadir Aménagement avec l’amélioration de son niveau de service. Les travaux sont actuellement en cours de réalisation au niveau de la première tranche sur 5,7 km entre le rond-point de l’avenue des FAR et le port de la ville en plus du tronçon réalisé reliant l’aéroport au rond-point jouxtant la ferraille d’Ait Melloul. À cela s’ajoute le lancement des travaux d’élargissement et de mise à niveau de la voie express urbaine entre la trémie du barreau Est-Ouest et la trémie Abderrahim Bouabid. Il est question aussi de terminer l’aménagement de l’entrée de la ville via Tikiouine dont la livraison est prévue durant le 1er trimestre 2025 sur un linéaire de 2,2 km.

Cette réalisation s’ajoutera aux deux entrées de la ville via Anza et Bensergao déjà achevées sur 6,6 km et 4,7 km, en plus de l’aménagement du barreau Est-Ouest et d’autres artères de la ville. Parmi les projets qui seront également livrés d’ici le premier trimestre 2025, figure l’installation du système intégré de vidéo protection dans la ville d’Agadir avec l’installation de 300 caméras au niveau de 60 emplacements. À noter également le lancement des travaux de construction du centre de supervision urbaine sur le boulevard Mohamed Cheikh Saadi (avancé à plus de 50%) et la prochaine livraison du parking souterrain de la rue de la foire (avancé à plus de 50%, également). Ce dernier offrira à terme 424 places avec deux niveaux et une esplanade à aménager sur 10.000 m².

Les prochains projets relevant du PDU
En ce qui concerne le volet lié au renforcement des équipements sociaux de base et l’amélioration du cadre de vie, deux projets structurants sont attendus au niveau de la zone du grand stade, à l’approche de l’accueil par le Maroc de la 35e coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025 et de la Coupe du monde 2030. Il s’agit de la grande salle couverte du pôle sportif jouxtant le grand stade d’Agadir dont le marché a été adjugé par la SDL Agadir Souss-Massa Aménagement à hauteur de 99,80 MDH en plus de la piscine olympique prévue dans la même zone pour un budget estimatif de 124 MDH (dont le marché a été déclaré infructueux, le 26 mars 2024).

Dans le cadre du même axe, il est prévu de livrer l’Hôpital psychiatrique d’Agadir érigé non loin du futur Centre hospitalier universitaire (CHU) d’Agadir dont les travaux ont été lancés le 13 février 2020 ainsi que la Clinique du jour, le Centre de diagnostic de la tuberculose et des maladies respiratoires et le centre de rééducation. À cela s’ajoute la livraison du marché de poisson et de restaurants Bab Al Marsa avancé à 95% en plus de la réhabilitation du marché municipal de Talborjt.

Concernant l’axe dédié à la promotion culturelle et à la mise en valeur du patrimoine et des lieux de culte, parmi les projets les plus préconisés (suite à l’ouverture au public du site d’Agadir Oufella, dans le cadre de cet axe), figure la réalisation du grand théâtre d’Agadir. Outre l’aménagement de la forêt de la mémoire dont les travaux sont réalisés à hauteur de 50%, le marché relatif à la construction du musée du patrimoine Amazigh a été déjà adjugé. Il est question aussi de mettre en valeur le site de l’emblème national sur la colline d’Agadir Oufella après le lancement des travaux en octobre 2023, à travers la mise en lumière de ce site, l’installation de projecteurs et d’un système de télégestion, ce qui permettra d’économiser 74% de la facture énergétique. Signalons également l’achèvement des travaux de construction du Centre culturel et gastronomique «la Coupole» réalisé à plus de 50% en plus de la réhabilitation des anciennes places après le séisme d’Agadir, la construction du Centre de ressources documentaire et la médiathèque d’Agadir, déjà réalisés à hauteur de plus de 75%.

Pour ce qui est du volet dédiée à l’aménagement urbain et à l’impulsion de la zone touristique dont l’avancement frôle 75%, les projets les plus attendus (après l’aménagement du schéma de circulation et de la voirie, de la trame viaire et des espaces verts de cette zone ainsi que la mise en lumière de la corniche) figure la construction du musée Timitar dont le marché a été confié à 14,7 MDH, ce qui renforcera l’offre muséale inscrite dans le cadre du PDU. Il s’agit aussi de la mise à niveau de la Vallée des oiseaux (dont les travaux sont avancés à plus de 25% et seront achevés début 2025) et du réaménagement du parking de stationnement de Bijaouane qui sera aménagé en parc de surface au lieu d’un parking souterrain.

Par ailleurs, le bureau d’information touristique et le complexe administratif de la plage ont été déjà réalisés par la SDR tourisme. Le parc urbain Al Inbiâat (avancé à 75%) et le parc métropolitain de Tikiouine s’ajouteront aux jardins espaces verts déjà inaugurés dans le cadre du volet consacré à la préservation de l’environnement et l’aménagement des espaces verts.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page