Maroc

Chambre des conseillers: les questions orales seront traduites en langue amazigh

Par LeSiteinfo avec MAP

La Chambre des conseillers a procédé, mardi, au lancement officiel de la traduction simultanée vers la langue amazighe des travaux de ses séances des questions orales, et ce dans le cadre de la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe dans les différents domaines de la vie publique, notamment la législation et l’action parlementaire.

Cette démarche adoptée par la Chambre des Conseillers, à l’instar de la Chambre des Représentants, s’inscrit dans le cadre de la communication avec toutes les catégories de la société, en droite ligne avec la Constitution, notamment son article 5 qui stipule que l’amazighe constitue une langue officielle de l’État, en tant que patrimoine commun à tous les Marocains sans exception.

Il s’inscrit également dans le droit fil du chantier ambitieux de la Chambre, visant l’intégration de la langue amazighe dans ses différentes structures, notamment les travaux de ses sessions et de ses commissions, ainsi que ses données et son portail électronique, à même de promouvoir son image de marque et d’en faire une Chambre plurielle qui s’adresse aux citoyens avec un discours de proximité.

L’ouverture de la Chambre des conseillers à la langue amazighe en tant que composante intégrante de l’identité marocaine aux affluents multiples renforcera l’intérêt de ses travaux et la performance de ses composantes. De même, pour le renforcement de ses relations avec les institutions nationales ou internationales, outre le rayonnement du système institutionnel du Royaume et de son mode de fonctionnement.

Dans une déclaration à la chaîne M24 de la MAP, le président de la Chambre des conseillers, Enaam Mayara a dit que la traduction simultanée vers la langue amazighe des travaux des séances plénières de la Chambre, est le fruit d’un travail de coordination avec l’Institut Royal de la culture amazighe (IRCAM) et le ministère délégué chargé de la Transition numérique et de la réforme de l’administration.

M. Mayara a précisé que la traduction vers la langue amazighe (tarifit, tachelhit, tamazight) s’inscrit dans le cadre de l’application de la Constitution et des lois relatives à l’officialisation et à la consolidation de la langue amazighe dans les travaux de la Chambre des conseillers, estimant que cette expérience concerne au début les séances hebdomadaires et mensuelles, en attendant la traduction des procès-verbaux des commissions.

Pour sa part, le journaliste en langue amazighe, Mohamed Manaji a fait savoir, dans une déclaration similaire, que la Chambre des conseillers fait partie des institutions qui se sont engagées dans la mise en œuvre des dispositions de la loi organique relative à l’opérationnalisation du caractère officiel de la langue l’amazighe.

Pour ce faire, poursuit-il, la Chambre a été dotée d’équipements techniques très performants pour mener à bien cette mission à même de garantir le droit d’accès à l’information parlementaire.

M. Manaji, également interprète en amazigh à la Chambre, a ajouté que le lancement de cet important service permettra aux citoyens marocains amazighophones de suivre la chose parlementaire, notant que le Maroc est l’un des pays leaders en termes du respect multilinguisme.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Pluies intenses et coups de tonnerre à Marrakech (Vidéo)













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page