Maroc

RNI : la session ordinaire tenue ce samedi

Par LeSiteinfo avec MAP

Le Conseil national du parti du Rassemblement national des indépendants (RNI) a tenu, samedi à Rabat, sa session ordinaire qui a été marquée par la présentation du rapport politique du président du parti, Aziz Akhannouch.

Cette session constitue une occasion pour évaluer les performances du parti au niveau de ses instances organisationnelles durant l’année en cours et examiner sa contribution au sein des institutions législative et exécutive, ainsi que leur complémentarité dans la mise en œuvre et l’amélioration des objectifs du programme gouvernemental, a indiqué M. Akhannouch dans une allocution à l’ouverture de la session.

Le RNI a su diriger la scène politique nationale dans un contexte marqué par de nombreux espoirs, défis et difficultés, a-t-il souligné, notant que « cette ambition a été couronnée par une offre politique et électorale sans précédent, qui recherchait justesse et objectivité dans l’approche des vraies questions de la société et qui a valu au parti la confiance des citoyens et la première place aux échéances du 8 septembre 2021 ».

Dans ce sens, le chef du parti de la colombe a rappelé que l’entrée en fonction du gouvernement est intervenue dans un contexte marqué par de nombreux défis et contraintes qui ont affecté le monde entier et engendré des tensions géopolitiques complexes.

M. Akhannouch a mis l’accent, à cet égard, sur les répercussions de la crise ukrainienne et les prévisions de ralentissement de la croissance mondiale, notamment pour les trois plus grandes économies du monde (États-Unis, Union européenne et Chine), signalant que cette situation a affecté l’économie nationale et a engendré des charges supplémentaires pour le budget de l’État.

Le président du RNI a également évoqué une série de mesures initiées par le gouvernement dans le but de protéger le pouvoir d’achat des citoyens, parachever les réformes structurelles et lancer une nouvelle génération de chantiers, conformément aux engagements inscrits dans le programme gouvernemental.

Dans cette même veine, il a rappelé que son cabinet a pu, au cours de la première année suivant son investiture, obtenir des résultats importants qui consistent, notamment, en la mise en œuvre du chantier de la couverture médicale obligatoire selon l’agenda fixé par le Roi, dans la perspective de porter son taux de 40% à 100%.

M. Akhannouch a fait aussi état de la mise en place des bases d’une nouvelle offre de santé capable de répondre aux besoins nationaux, de manière à garantir l’accès équitable de tous à des soins de qualité, ainsi que du lancement de profondes réformes dans le secteur de l’éducation en fixant une feuille de route ambitieuse à l’horizon 2026.

Ces mesures concernent également, a-t-il ajouté, la relance du marché de travail pour contrer les effets de la pandémie, la mise en place de programmes innovants de soutien à l’emploi tels que « Forsa » et « Awrach », le soutien des initiatives entrepreneuriales des jeunes et l’appui au pouvoir d’achat des citoyens par la mise en œuvre de nombreuses mesures financières et administratives pour les protéger des fluctuations des prix et sécuriser l’approvisionnement.

Le chef de file du RNI a, en outre, rappelé le soutien accordé aux professionnels du transport et du tourisme entre, autres secteurs en difficulté, la mise en place de la Charte de l’investissement ainsi que l’institution d’un ensemble de mesures et d’incitations destinées à encourager les Marocains du monde à investir dans leur pays. M. Akhannouch a, par ailleurs, salué la « position courageuse du parlement marocain qui a décidé de reconsidérer ses relations avec le parlement européen en les soumettant à une réévaluation globale afin de prendre des décisions fermes et appropriées, suite au vote par le PE d’une résolution qui porte profondément atteinte aux acquis positifs du travail commun sur plusieurs décennies ».

« Le Maroc, qui est toujours resté fort, uni et soudé, maintiendra son leadership dans le domaine des droits de l’Homme, des libertés et de la démocratie, en tant que constantes constitutionnelles plébiscitées par les Marocains sous la conduite éclairée de SM le Roi », a-t-il affirmé. Dans le même ordre d’idées, le président du RNI a salué les acquis réalisés par la diplomatie marocaine sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI sur le dossier du Sahara, qui se traduisent par une vague de reconnaissances internationales de la marocanité du Sahara et l’ouverture de consulats par un ensemble de pays amis et frères dans les provinces du Sud, en tant qu’aboutissement de la pertinence de l’approche Royale dans la gestion de ce dossier.

Le programme de la session ordinaire du Conseil national du RNI comprend la présentation pour approbation des comptes annuels de l’année 2022 et du projet de budget du parti pour 2023, ainsi que l’approbation de la création d’organismes parallèles.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page