Maroc

Rabat: les pharmaciens et les chirurgiens-dentistes haussent le ton

Les pharmaciens, les dentistes et les comptables agréés ont décidé l’organisation d’un mouvement contestataire devant le Parlement, ce mardi 15 novembre courant. Et ce, en protestation contre des dispositions du Projet de Loi de Finances 2023.

A ce propos, le président de la Confédération des Syndicats des pharmaciens du Maroc a annoncé que ce sit-in, auquel ont appelé cinq syndicats du domaine sanitaire, est une réponse aux mesures fiscales stipulées par le PLF 2023.

Pour les pharmaciens, il s’agit là du seul point qui a obligé les concernés à organiser ce sit-in afin d’exprimer leur refus desdites mesures fiscales, a déclaré Mohamed Lahbabi à Le Site info.

Et de souligner que le PLF 2023 impose de nouvelles mesures fiscales aux Petites et moyennes entreprises (PME) dont font partie des centaines d’officines. Ce qui signifie l’augmentation de 10 à 20% de l’impôt sur les entreprises, dans les circonstances économiques actuelles connaissant un état de fragilité.

De même que le responsable syndical a ajouté qu’au même moment où a été décidée la revue en hausse de l’impôt concernant les sociétés dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas annuellement les 300.000 DH, il a été décidé la réduction de 20 à 30% de l’impôt pour celles dont le chiffre d’affaires annuel dépasse les 300.000 DH.

Cette politique vise donc à « appauvrir le pauvre » et, par conséquent, il est devenu impératif d’organiser ce mouvement de contestation, en vue de faire entendre la voix des pharmaciens, a soutenu le président de la FNPSPM.

L.A.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page