Politique

Driss Lachgar pressé d’élire le président du parlement

Après Omar Balafrej de la Fédération de la Gauche démocratique, c’est au tour de Driss Lachgar, le premier secrétaire de l’USFP qui revendique l’élection immédiate du président de la chambre des représentants et la mise en place de ses structures. C’est en tout cas ce qu’il a déclaré vendredi à l’issue d’une réunion du bureau politique, précisant qu’il n’était pas nécessaire d’attendre la formation du gouvernement.

A rappeler que rien n’empêche l’élection du président de la chambre, qui est la troisième personnalité dans la hiérarchie de l’Etat. Cette position est l’objet de convoitises de la part des partis politiques. Ainsi, le PJD préfère attendre la constitution d’une majorité gouvernementale, pour qu’il puisse s’assurer un vote favorable à son potentiel candidat. On murmure ici et là le nom de Mohamed Yatim, un homme de confiance de Abdelilah Benkirane. Or, si l’élection se déroule aujourd’hui, c’est fort probablement une autre personnalité qui siègera au perchoir et elle sera issue de l’un des partis qui n’a pas encore décidé de la participation au gouvernement. Là encore, le nom de Habib El Malki de l’USFP revient avec insistance et semble avoir bénéficié du soutien du RNI, du PAM, de l’UC et du Mouvement populaire.

A noter qu’au lendemain des élections du 7 octobre, il était question de l’élection du président lors de discussions informelles de certains partis politiques, ce qui a fait dire à Benkirane qu’un complot a été mis en place contre la légitimité démocratique.

Taoufik Jdidi

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page