Maroc

Droit des enfants : l’UNICEF salue le modèle d’action marocain

Par LeSiteinfo avec MAP

La représentante du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) au Maroc, Speciose Hakizimana a salué, lundi à Fès, « le modèle d’action entre les pouvoirs judiciaire et exécutif au service des droits des enfants au Maroc ».

« Cela consacre la mobilisation multisectorielle et la complémentarité des actions entre le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire ainsi qu’entre la protection judiciaire et la protection sociale », a-t-elle fait observer à l’ouverture de la rencontre nationale sur le suivi de la mise en œuvre des résultats des Assises nationales sur la protection des enfants en contact avec la loi.

Mme Hakizimana a souligné que cette collaboration est « essentielle pour promouvoir les droits de l’enfant et garantir leur protection optimale ».

Dans ce sens, elle s’est félicité de l' »engagement constant » du ministère public en faveur de la protection des enfants au Maroc et qui « a facilité ce processus intégrateur de toutes les parties prenante ».

La responsable a estimé que cette rencontre nationale sur le suivi de la mise en œuvre des résultats des Assises nationales sur la protection des enfants en contact avec la loi « illustre le modèle d’action entre les pouvoir judiciaire et exécutif au service des droits des enfants au Maroc ».

Mme Hakizimana a indiqué que cette rencontre est l’occasion de célébrer « le premier anniversaire après les premières assises » tenues en juin de l’année dernière, étant donné qu’il s’agit, a noté la responsable onusienne, « d’un processus très important ».

La rencontre d’aujourd’hui constitue en outre « l’occasion d’assurer le suivi des recommandations que nous avons prises l’année dernière et des résultats et des jalons que nous avons franchis au cours des douze derniers mois en matière de protection de l’enfance et surtout ceux en contact avec la loi », a-t-elle fait savoir. »

Après avoir mis l’accent sur l' »engagement et le travail réguliers » accomplis par les autorités gouvernementales et les acteurs de la société civile, Mme Hakizimana a relevé que «  »notre action menée avec cet écosystème efficace d’acteurs marocains est renforcée par une forte collaboration avec nos partenaires internationaux dont l’Union européenne ».

Le protection de l’enfance est un chantier ouvert et continu dans tous les pays du monde et au Maroc, a estimé la représentante de l’UNICEF au Maroc, ajoutant que la rencontre de Fès sera l’occasion de « réfléchir et identifier ensemble les mécanismes à mettre en place ou à renforcer pour optimiser des mesures de protection de remplacement pour les enfants les plus vulnérables et ceux en conflit avec la loi qui sont placés dans des centres pénitentiaires et des centres de protections de l’enfance ».

Après avoir soulevé certaines questions qui seront abordées lors de cette rencontre pour permettre la concrétisation des recommandations des assises en matière d’efficacité des mécanismes de protection, Mme Hakizimana a préconisé des « réponses politiques et opérationnelles » à ces questions permettront de consolider les acquis et de « continuer notre chemin vers une pleine réalisation des droits des enfants au Maroc ».

Dans ce sens, elle s’est félicité d' »avoir été aux côtés du Maroc pour les grandes réalisations » accomplies dont la signature récente du protocole de prise en charge des enfants vulnérables y inclut ceux en conflit avec la loi.

Organisée par la Présidence du ministère public en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et avec l’appui de l’Union européenne, cette rencontre de deux jours comprend des séances plénières au cours desquelles seront présentées l’état des lieux des différentes étapes, ainsi que les problématiques et les défis les plus importants liés aux questions de l’enfance

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page