Maroc

Conjoncture : 2023, une année faste pour l’industrie pharmaceutique marocaine

Porté par une croissance soutenue, des investissements massifs et des exportations dynamiques, le secteur pharmaceutique marocain a connu en 2023 des résultats très positifs. Pour asseoir cette dynamique, le pays mise sur l’accélération du déploiement de la couverture santé universelle, le renforcement de l’intégration industrielle locale et la promotion des médicaments génériques produits au Maroc.

L’année 2023 a été une année faste pour le secteur pharmaceutique au Maroc. Selon un premier bilan, ce secteur a connu une croissance soutenue, atteignant des résultats très positifs. Tout d’abord, la production a augmenté de manière significative, avec une hausse du chiffre d’affaires dépassant les 21 MMDH.

Cette croissance est le résultat d’importants investissements réalisés ces dernières années dans la recherche et le développement par les laboratoires marocains. Ces efforts de R&D leur ont permis de diversifier leurs gammes de produits et de proposer des solutions innovantes.

Par ailleurs, les exportations pharmaceutiques marocaines ont également progressé. Le Maroc confirme ainsi sa place de second producteur pharmaceutique en Afrique témoignant de la compétitivité accrue des produits marocains sur les marchés internationaux. Autre élément positif, le secteur a créé 3.500 emplois qualifiés supplémentaires durant l’année 2023. Ce qui représente une contribution non négligeable à la croissance de l’emploi dans le pays.


Le Maroc en mode offensif
Le gouvernement a poursuivi en 2023 sa politique de développement du secteur pharmaceutique, considéré comme stratégique pour le pays. Des mesures concrètes ont été mises en place pour favoriser l’innovation et les partenariats avec des acteurs internationaux dans cette filière.

Cet engagement traduit une vision nationale prenant en compte plusieurs chantiers prioritaires, notamment la souveraineté sanitaire et l’indépendance thérapeutique du Maroc. Le pays souhaite en effet renforcer son système de prévention, mettre en place un dispositif public efficace de sécurité sanitaire et accroître son autonomie en matière de produits médicaux essentiels. L’objectif est de garantir un approvisionnement continu du pays dans le domaine de la santé.

Généralisation de la CSU
La pandémie de Covid-19 a mis en lumière la nécessité pour le Maroc de se doter d’un système de santé efficace et résistant, qui permette à tous les citoyens d’accéder à des soins de qualité et offre une protection pérenne face aux risques sanitaires. Conscients de ces enjeux, le pays a fait le choix d’accélérer le déploiement de la couverture sanitaire universelle (CSU) sur l’ensemble du territoire.

Ce chantier majeur vise à généraliser l’Assurance maladie obligatoire et étendre le bénéfice des prestations sociales à des franges plus larges de la population. Il traduit la volonté politique de promouvoir l’équité en matière d’accès aux services de santé. La concrétisation progressive de la CSU s’inscrit aussi dans le cadre d’une réforme profonde du système national de santé, pour le hisser aux meilleurs standards internationaux.

Parmi les projets structurants définis comme priorité nationale figure le renforcement de l’intégration industrielle locale. L’objectif est de consolider toute la chaîne de valeur du médicament «du principe actif jusqu’au produit fini» sur le sol marocain.

Cette stratégie permettra de gagner en autonomie et compétitivité en capitalisant sur l’expertise des grands acteurs internationaux présents dans l’écosystème pharmaceutique marocain. Elle favorisera également les synergies en matière de recherche et développement ainsi que les partenariats public-privé dans ce domaine. Le Maroc entend également tirer profit de la production locale de médicaments génériques pour en faire un véritable moteur de développement du secteur.

Cet objectif passera par la définition d’une vision cible quant au taux de valeur ajoutée locale, la mise en œuvre de leviers d’action publique promouvant les médicaments produits au Maroc, ainsi que l’élaboration d’une politique volontariste en faveur des génériques.

La rédaction / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page