Maroc

El Othmani défend le tajine marocain bec et ongles

Loin de la campagne nationale de vaccination, des mesures restrictives, du couvre-feu et des gestes barrières, le chef du gouvernement a trouvé un autre cheval de bataille: le tajine marocain!

Entendons-nous bien! Saâeddine El Othmani défend, bec et ongles, l’ustensile de cuisson et de service, fabriqué par nos artisans potiers, et non les plats succulents de la gastronomie nationale que l’on y prépare avec amour et art.

Et c’est devant les élus de la Nation, lors de la session mensuelle consacrée aux questions orales, lundi 1er février, que le chef de gouvernement a fait valoir l’excellente qualité du tajine marocain. Ceci, à l’occasion de son intervention autour de la thématique intitulée: « La politique gouvernementale concernant le produit national ».

El Othmani s’est ainsi insurgé contre certaines rumeurs et « certains propos dangereux et faux », prétendant que des produits toxiques sont employés dans la fabrication de ce plat de cuisson et de service, dont le plomb. Néanmoins, le chef de gouvernement a tempéré ses dires en déclarant que même si ce métal est utilisé, c’est en très petite quantité qui s’avère n’être ni toxique, ni nocive.

Et de poursuivre, en réponse à la question du groupe parlementaire du parti du Tracteur à ce sujet, que « la production du tajine marocain est considérable, que cet ustensile est tonique et qu’il se vend très bien au Maroc, comme partout dans le monde, via des sites de vente en ligne sur Internet ».

El Othmani a également souligné que « nous devrions pas émettre des indicateurs négatifs, faisant peur aux citoyens à propos du tajine fabriqué selon les normes d’hygiène et de qualité requises. Et le gouvernement oeuvre à garantir les critères sanitaires concernant les produits artisanaux ».

A noter que Rachid El Abdi, président du groupe parlementaire du Parti authenticité et Modernité (PAM) à la Chambre des représentants, s’était adressé au chef de gouvernement à propos « de produits fabriqués localement et qui ne doivent pas être exportés car leur fabrication contient des éléments qui sont contraires aux critères de l’exportation ». Et ce, pour le dirigeant PAMiste, en donnant comme exemple le tajine marocain « innexportable car contenant du plomb et que le gouvernement n’a pas pris la peine de prendre les mesures nécessaires à même d’en améliorer la qualité ».

A.F.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page