Economie

Promos de fin d’année : les 10 offres les plus irrésistibles du “Money Time”

Comme à leur habitude, les marques automobiles ont lancé le sprint final, redoublant d’efforts en cette fin d’année pour proposer des promotions et des solutions de financement alléchantes, des packs spéciaux pour l’après-vente… Objectif : finir en beauté le présent exercice et soigner leurs chiffres de ventes lors du “money time”. Nous avons sélectionné 10 offres qui envoient du rêve. Vous n’êtes pas prêts ! 

“Je pense qu’il y a un peu d’attentisme sur le marché par rapport aux offres de fin d’année”, nous indiquait, fin octobre dernier, le boss de l’une des marques automobiles de la place pour expliquer la petite santé du marché ce mois-là (-2,22%). La suite des événements a apporté de l’eau au moulin de ces propos. En novembre dernier, le marché du neuf a affiché un rebond substantiel en glissement annuel (+22,01%).

À fin novembre, le déficit versus les onze premiers mois de 2022 ne s’élevait plus qu’à -0,9%. Il était de -2,86% à fin octobre. Un dernier coup de collier permettrait au marché de sortir du rouge. Et cela fait évidemment le jeu de la clientèle. Les marques ont mis les petits plats dans les grands pour passer la Saint-Sylvestre au chaud et clore avec panache l’année 2023. L’occasion de réaliser des économies inespérées et de bénéficier d’offres de financement et de packs AV (après-vente) avantageux, lors des derniers jours de l’année, vous tend les bras. Lors de l’exercice précédent, le bal des promos de fin d’année avait plus ou moins fait pschitt. Le “dancefloor” était clairsemé et l’incidence sur les chiffres de ventes avait été moindre. Maintenant que le stress sur les stocks est de l’histoire ancienne et que les délais de livraison sont redevenus raisonnables, il faut jouer des coudes pour s’y frayer un chemin.

Le bal des promos bat son plein
Les bonnes affaires pullulent dans quasiment tous les showrooms (et les plateformes digitales). Même les marques premium se joignent à la fête, elles dont la “politique interne” proscrit habituellement la ristourne ! Nous avons sélectionné dix offres à ne rater sous aucun prétexte, si tant est que vous soyez à la recherche de votre douce moitié automobile, bien entendu. Les prix ont été ramenés à des niveaux “pré-hyperinflation” (ou presque) dans certains cas. Dans d’autres, la remise est moins spectaculaire, mais l’offre n’en demeure pas moins séduisante. On s’explique : une réduction de 1% ne représente pas du tout la même somme d’argent selon qu’elle soit consentie par une marque premium ou par un généraliste.

Dacia, la Sandero et la Logan cassent (encore plus) les prix
Chez Dacia, les promos de fin d’année concernent toute la gamme, mais seules la Logan et les Sandero Streetway et Stepway bénéficient de ristournes. C’est le retour des tarifs “scandaleusement accessibles”, en fait. La Sandero Streetway Essential 1.0 l Tce 100 ch (essence), la version “premier prix” de la citadine hatchback, s’affiche ainsi à 119.400 DH au lieu de 126.000 DH (-6.600 DH). La variante Stepway va plus loin, avec une ristourne de 9.900 DH sur la variante Extreme 1.5 dCi 102 ch, qui ne réclame plus que 171.100 tandis qu’il ne faut plus que 139.000 DH pour repartir au volant de la Logan Essential 1.5 dCi 95 ch (-8.000 DH). Pour leur part, la Spring et le Duster doivent se contenter d’offres de financement, intéressantes, au demeurant, mais moins avantageuses que celles auxquelles donnent accès le duo Sandero/Logan, un financement à taux zéro à partir de 20% d’apport uniquement. Il faut un minimum de 50% d’apport pour avoir accès aux mêmes conditions de remboursement sur le Duster, tandis que la Spring bénéficie de l’offre “Easy Lease”, un financement à loyer abordable, avec engagement de reprise de la part de la marque.

DS Automobiles, la “déesse” du portefeuille en renfort
Quand la “déesse” du glam-chic à la française s’allie à celle du portefeuille, c’est du pain béni pour les “adorateurs” de ces deux sculptures sur roues que sont la DS 4 et le DS 7 ! Ces deux-là n’ont pas la réputation de brader leurs belles prestations. Et il n’y avait pas vraiment le feu au lac en matière de performance commerciale, 2023 ayant été, à ce stade de l’année, un exercice fiscal plutôt convaincant. En effet, DS Automobiles a vendu 288 exemplaires à fin novembre dernier sur le marché marocain, contre 279 unités à un mois du terme de 2022. Cela représente une croissance de 3,23%. Il ne faut donc pas voir les promos canons goupillées par la marque française comme une tentative “désespérée” de sauver les meubles. On tenait à le préciser au vu de l’importance des ristournes accordées sur la compacte et sur le SUV familial : – 60.000 DH sur trois des quatre finitions de la DS 4 ! Et -56.000 DH sur la finition de base Performance Line, qui s’affiche au prix remisé de 353.900 DH. Côté DS 7, la remise oscille entre 30.000 et 50.000 DH en fonction des versions. À titre d’exemple, le très désirable DS 7 E-Tense Rivoli (Plug-in Hybrid) s’affiche à 649.900 DH. À comparer aux 699.000 DH exigés habituellement.

Fiat, la Dolce Vita à prix serrés
Chez Fiat, l’intégralité du line-up casse les prix. Et les offres qui concernent le clan des 500, à savoir l’emblématique pot de yaourt et ses deux variantes de carrosserie, le cabriolet 500C et le SUV urbain 500 X, sont particulièrement intéressantes. Le ticket d’entrée à l’univers de la Cinquecento se négocie pour quelques jours encore à 160.050 DH au lieu de 178.350 DH, soit une ristourne de 10% ou 18.300 DH. La version la plus basique de la version “aperta” de la citadine turinoise, la 500C, passe, pour sa part, de 222.050 DH à 190.150 DH. (- 14%). Enfin, une remise de 11% est consentie sur le “moins-disant” des 500X, proposé momentanément à 269.500 DH. La Tipo a également droit à un joli geste commercial, qui s’affiche à 162.900 DH. C’est 28.600 DH de moins que le prix catalogue (-15 %). Le Fiorino et le Doblo ne sont pas en reste. Le plus petit des deux ludospaces bénéficie d’une remise de 5.000 DH sur les trois finitions composant son catalogue, alors que le Doblo descend sous la barre des 200.000 DH dans sa finition de base pour s’afficher à 199.000 (-10 %, ce qui correspond à une remise de 21.000 DH).

Jaguar, la tentation F-Pace
Pour Jaguar comme pour les (nombreuses) autres marques premium présentes dans ce dossier, la remise stricto sensu ne fait pas vraiment partie du vocabulaire. Ce n’est pas une hérésie non plus, mais c’est la création de valeur plutôt que la course aux volumes qui figure en tête des priorités chez les enseignes du luxe à quatre roues. Les avantages clients, les crédits spéciaux, ou encore les offres après-vente, y sont mieux vues que la ristourne. Jaguar fait néanmoins un petit geste sur la version la plus accessible de son très “gorgeous” SUV familial, le F-Pace. Sacré “World Car of the Year 2017” et restylé en 2020, le premier SUV de la firme de Coventry fait une fleur de 14.000 DH sur sa variante dotée du 2.0 l MHEV essence de 250 ch et de la finition Exclusive, qui passe de 589.000 DH à 575.000 DH. L’avantage chez Jag’, c’est que la dotation de série est royale dès ce modèle d’entrée de gamme : toit ouvrant panoramique, hayon à commande gestuelle, jantes de 18 pouces, écran tactile de 11,3 pouces avec connectivité Apple CarPlay et Android Auto, éclairage d’ambiance réglable, etc.

Land Rover, un tiercé gagnant de Range Rover
L’autre marque du groupe Jaguar Land Rover (JLR) a goupillé une campagne de promos de fin d’année dont vous nous direz des nouvelles. Les trois grands SUV du clan, “His Highness” le Range Rover et ses deux frangins, le Range Rover Sport et le Range Rover Velar, ont légèrement nivelé vers le bas le tarif de leur version de base. Le Velar 2.0 l D I4 4WD, animé par un bloc diesel de 204 ch, consent une remise de 8%, ce qui équivaut à 60.900 DH de moins que le prix catalogue. L’affaire est belle ! Même son de cloche pour les modèles d’accès du Range Rover Sport, même si l’effort est moins important (-36.800 DH, soit -3%), et du navire amiral de la gamme, le Range Rover, qui va “Above and beyond” de ce que proposent ses frangins, battant tous les records en termes de largesses. La très babylonienne version 3.0 TD6 300 AWD SE bénéficie d’une remise de 9%. Présenté ainsi, ça claque moins que la somme que cela représente. L’économie par rapport au tarif régulier s’élève à 137.100 DH ! Si vous avez un faible pour cette “Rolls des champs” et les moyens de vos ambitions, c’est le moment ou jamais !

Kia, de vastes mouvements qui inspirent…
Abstraction faite de l’EV6, le crossover familial 100% électrique de KIA, lancé en octobre dernier sur notre marché, tous les modèles de la gamme marocaine du constructeur coréen célèbrent le passage à 2024 en revoyant temporairement leurs prix à la baisse. À titre d’exemple, la très sympathique citadine Picanto est commercialisée en cette fin d’année à partir de 133.500 DH (1.0 l essence 67 ch Motion). C’est 16.400 DH de moins que le prix catalogue (- 11%). À l’autre bout du prisme, le mastodonte Kia Carnival 2.2 CRDi 202 ch Executive + débute à 630.500 DH, ce qui correspond à une ristourne de 19.500 DH (-3%). Quelque part entre les deux, le SUV compact Kia Sportage, couronné COTY Morocco 2023 début mars dernier, a remanié de manière sensible sa grille tarifaire. La variante diesel 1.6 l CRDi de 136 ch démarre à 319.000 DH et culmine à 403.500 DH, contre, respectivement, 359.000 DH et 459.000 DH hors réduction. L’offrande est de 40.000 DH dans le premier cas (-11%) et de 55.500 DH (-12%) dans le second. Un effort commercial louable est également consenti sur la variante HEV, full hybrid, du Sportage, proposée à 399.000 DH, soit une réduction de 40.000 DH (-9%).

Mercedes-Benz, pas de remise frontale, mais…
Crédit gratuit chez Mercedes et, conformément à la nouvelle stratégie de la marque visant à renforcer sa présence dans le segment du luxe, pas de remise frontale clairement définie. En off, cela dit, le top management d’Auto Nejma, importateur exclusif de la marque de Stuttgart, nous a indiqué qu’il y avait moyen d’obtenir un petit geste et qu’une remise de 3% à 4% pouvait être accordée sur quelques modèles, les Classe A, CLA, GLA, Classe C et GLE, en l’occurrence. En d’autres termes, vous pourrez gratter entre 12.600 et 20.000 DH sur les tarifs de la compacte à l’étoile, la Classe A, compris entre 419.000 DH et 499.000 DH. Démarrant à 579.000 DH et culminant à 859.000 DH, la berline familiale Classe C peut, pour sa part, donner lieu à des ristournes comprises entre 17.500 DH et 34.400 DH. Enfin, des largesses allant de 27.000 DH à 52.000 DH sont envisageables en ce qui concerne le mid-size luxury SUV GLE, dont la version d’appel s’affiche à 899.000 DH et le haut de gamme à 1.290.000 DH. Pour cela, il faudra se montrer convaincant devant les conseillers commerciaux de la marque allemande.

Porsche, 4 Panamera et 6 Taycan à prix d’amis !
Les soldes n’entrent pas dans la politique maison de Porsche. En règle générale, c’est l’addition plutôt que la soustraction que pratiquent les conseillers commerciaux de la marque. Les “Porschistes” sortent habituellement de ses showrooms délestés de quelques centaines de milliers de dirhams de plus que le prix affiché par le modèle de leur choix après avoir puisé dans ces puits sans fonds que sont les catalogues d’options de la 911 et de ses frangines. Cela dit, les “ambassadeurs” de Zuffenhausen au Maroc nous annoncent “de bonnes opportunités sur une quantité limitée de berlines électrifiées”. Ce sont 4 Panamera et 6 Taycan qui sont concernées par “un support prix avantageux”. Dixa châssis exclusifs pour lesquels Porsche vous fera une fleur. N’en déplaise à ceux de nos lecteurs qui ont une âme de “comptable”, la marque allemande ne cause pas de pourcentages. On vous le répète : les comptes d’apothicaire ne sont pas le genre de la maison. La remise est adaptée à chaque véhicule en fonction de sa valeur. Nous avons tout de même essayé d’en savoir plus et avons fini par obtenir un chiffre. Les remises peuvent atteindre 300.000 DH ! Nous tenons vraisemblablement le “POTY Morocco 2023” (promo of the year).

Volkswagen, “Das Promo”
Festival des bonnes affaires chez Volkswagen, qui applique des remises attrayantes sur cinq des six modèles qui composent son line-up. Seul le pick-up Amarok garde ses tarifs catalogue. Démarrons par la légende de la marque, la Golf 8, dont les deux finitions présentes sur notre marché soignent momentanément leur rapport prestations-prix. La compacte allemande s’affiche transitoirement à partir de 349.000 DH, contre 380.000 DH en temps normal. La remise est de l’ordre de 8% (ou -31.000 DH). Le haut de gamme est proposé, pour sa part, à 385.000 DH. La coupe est de 40.000 DH (-9%). Passons au clan des SUV de la marque : une réduction de 23.000 DH est consentie sur le premier des quatre niveaux de finition du T-Roc (322.000 DH au lieu de 355.000 DH), quand c’est la deuxième des cinq finitions du Touareg qui est concernée (544.000 DH, soit une remise de 51.000 DH). Le Tiguan ne fait pas de jaloux, avec des prix cassés (jusqu’à 42.000 DH de réduction) sur ses trois finitions. Enfin, le ludospace Caddy adoucit le prix de deux des quatre entrées de son catalogue. Le niveau I s’affiche à 245.000 DH (-18.000 DH) et la finition la plus huppée à 335.000 DH (-20.000 DH).

Volvo, les “Viking Days” ou le “Valhalla” des offres
Echappez-vous du “midgard”, le monde des humains dans la mythologie nordique, pour une halte au “Valhalla”, le paradis des justes, séjour éternel d’Odin et des “shouhada” parmi les guerriers vikings. Point d’hydromel, et encore moins de Walkyries, mais des “marteaux de Thor” (les signatures lumineuses de certaines stars de la gamme) et, surtout, de belles promotions sur l’ensemble du line-up durant tout le mois de décembre, 7 jours sur 7, à l’occasion des traditionnels “Viking Days”, organisés par Scandinavian Auto Maroc, distributeur exclusif de Volvo. Là encore, monde du premium oblige, on reste évasif concernant les tarifs remisés. Le discours bifurque rapidement vers le vaste programme déployé lors de ces jours spéciaux, notamment les nouveautés en vedette, les derniers modèles 100% électriques de la gamme, le XC40 Recharge et le C40 du même nom, ou encore les essais routiers personnalisés. On a eu beau nous montrer insistants, c’est une fin de non recevoir qui nous fut opposée. Après tout, n’est-ce pas inconvenant, déplacé, de parler “moula” (argent en langue “viking” du “neuf-trois”) au paradis ?

Mehdi Labboudi & Moulay Ahmed Belghiti / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page