Maroc

Agadir: La régionalisation avancée vue par Karim Achengli (VIDEO)

Karim Achengli, président du Conseil régional Souss-Massa, a un avis tranché sur la régionalisation avancée. S’il loue les avantages de ce chantier, ô combien important pour le développement des territoires et l’implémentation de l’État social dans les régions, il déplore quelques blocages. Le point dans cet entretien.

« La régionalisation avancée est un projet noble. Il a en effet été décidé en 2011 de lancer ce chantier. Suivant la volonté royale, l’État a entamé le processus de démocratisation par ce projet de régionalisation. En 2015, les premières lois organiques ont été votées », explique Karim Achengli.

« Aujourd’hui, si vous me demandez mon point de vue, je pense que la régionalisation avancée a tout fait sauf avancer ! On ne peut pas espérer une régionalisation sans parler de déconcentration et de décentralisation. On ne peut pas parler de régionalisation sans parler de libre administration. On ne peut pas parler de régionalisation, si on ne parle pas de gouvernance locale et territoriale.

On ne peut pas parler de régionalisation, sans convergence et de toutes les politiques publiques. Et on ne pourra pas parler de régionalisation avancée tant que nous n’avons pas les élus et les fonctionnaires qu’il faut, cela va de pair. La compétence humaine aujourd’hui est un élément important pour la régionalisation avancée. Or il y a un problème aujourd’hui de compétence ».

Plus de détails dans cette vidéo.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page