Maroc

Le Salon maghrébin du livre rend hommage à feu Abdelkader Retnani (VIDEO)

Le Salon maghrébin du livre a rendu un hommage posthume, jeudi, à Abdelkader Retnani, l’un de ses fondateurs. La salle qui a abrité cette cérémonie, au sein de la Bibliothèque régionale d’Oujda, portera désormais le nom du célèbre éditeur marocain.

Ont pris par à la cérémonie Mouaad Jamai, wali de la région de l’Oriental et gouverneur de la préfecture Oujda-Angad, Mohammed Mbarki, directeur de la région de l’Oriental et président du Salon maghrébin du livre, Jalil Bennani, commissaire du Salon, Driss El Yazami, président de la Fondation euro-méditerranéenne de soutien aux défenseurs des droits de l’Homme, Amina Alaoui Hachimi, veuve de feu Abdelkader Retnani, ainsi que de Yacine Retnani, fils du défunt et directeur des éditions « La croisée des chemins ». Plus d’une trentaine de personnes comprenant officiels, artistes, éditeurs, et hommes de lettres y ont également assisté.

Après le mot d’ouverture prononcé par Jalil Bennani, un film documentaire relatant le parcours exceptionnel de feu Abdelkader Retnani a été projeté. Lors de son allocution Mouaad Jamai a rendu hommage au grand dévouement du défunt pour le rayonnement de la culture au Maroc et en Afrique tout en rappelant son amour pour la couleur verte et le club du Raja de Casablanca dont il a été le président pendant plusieurs années.

Pour sa part, Mohammed Mbarki a relaté les efforts entrepris par feu Abdelkader Retnani pour la création du Salon maghrébin du livre, notamment pour le doter du caractère international.

Indiquant qu’il n’est pas « facile d’être le fils de Abdelkader Retnnai », Yacine Retnani, de son côté, a eu les larmes aux yeux en évoquant le lourd héritage culturel légué par son père. A cette occasion, Yacine a annoncé la sortie du dernier beau-livre signé Abdelkader Retnani, portant sur la « Marche verte » en quatre langues : français, anglais, espagnol et en arabe. Il a aussi annoncé que l’édition « La croisée des chemins » allait offrir l’intégralité de son catalogue à la Bibliothèque régionale d’Oujda.

Driss El Yazami, pour sa part, n’a pas manqué de souligner que feu Abdelkader Retnani ne concevait pas la culture comme un complément mais plutôt comme une nécessité.

Pour rappel, feu Abdelkrim Retnani est né le 31 juillet 1945 à Casablanca et est décédé le 14 novembre 2023. Après des études en gestion et sciences politiques, il s’est orienté vers l’édition et devient Consultant pour de nombreux organismes internationaux comme l’Agence inter-gouvernementale de la francophonie et l’UNESCO.

Ancien secrétaire général de l’Association des éditeurs africains francophones, il a renforcé la coopération éditoriale en Afrique et contribué à la promotion de la littérature francophone à l’échelle mondiale. Il a notamment défendu les intérêts de l’industrie du livre au Maroc et a formé un grand nombre d’éditeurs et de libraires en Afrique. Il a été décoré par feu Hassan II du Ouissam Alaouite en 1993 et a reçu la Légion d’honneur de la République française en 2013. Abdelkader Retnani a édité plus de 250 livres sur le patrimoine et plus de 2.500 romans et essais.

A.I.

 

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page