Maroc

Soutien aux femmes iraniennes: Sana Akroud pousse un coup de gueule (PHOTO+VIDEO)

Sana Akroud a exprimé sa position vis-à-vis de la campagne contre les violences contre les femmes, qui fait le buzz actuellement sur les réseaux sociaux. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’actrice marocaine ne semble pas y adhérer.

ʺJe ne sais pas pourquoi j’ai ressenti beaucoup de réserve et de perturbation par la campagne de coupe de cheveux, qui s’est propagée comme un symbole de solidarité avec les femmes du monde face au soulèvement des femmes iraniennes. Cette initiative est un moyen de dénoncer les actes de violence engagés par la police des mœurs contre les femmes iraniennes après la mort de la jeune Mahsa Amini dans des circonstances mystérieuses alors qu’elle était en garde à vue », a-t-elle écrit sur son compte Instagram.

« Je comprends que couper les cheveux est une vieille tradition persane qui symbolise la colère, le deuil ou le rejet de l’injustice. Mais voir des femmes célèbres et d’autres surfer sur la vague de cette façon a bloqué ma foi en la question. Certaines d’entre elles copient le mouvement (avec bonne intention), mais sans persuasion. Elles cherchent une mèche ou une touffe cachée, qui devrait, même sans campagne, être coupée pour ne pas gâcher leur apparence. D’autres l’ont fait de façon violente, confuse, qui ne démontre aucune confiance en ce geste symbolique, si ce n’est un manque de respect pour son propre corps. Cela m’a énervé, car la cause a pris une certaine dimension immature », estime Sana Akroud.

Et d’ajouter: « L’expression de la persécution ou de l’exigence de droit ou de liberté est un acte mature qui demande beaucoup de confiance et d’amour propre. Couper les cheveux d’une femme avec une telle violence et confusion lui porte préjudice en premier lieu. C’est un sabotage, un manque de respect à sa personne, à sa beauté et de à intelligence. Je comprends que les révolutions ont besoin de symbolisme, mais elles ont surtout besoin d’esprit, de stabilité et de restructuration, et non d’émotions, de parades et de hashtagsʺ.

Des paroles qui semblent dures pour certains internautes, à qui Sana Akroud déclare: ʺJe m’excuse d’avoir semblé grossière et impoétique. C’est parce que je respecte l’essence de la campagne et que je crois en son importance. J’ai exprimé alors mon opinion et mon agacement, qui est d’ailleurs un sentiment qui n’engage que moiʺ.

A.O.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page