Monde

Législatives en France: le RN domine les sondages

Par LeSiteinfo avec MAP

A une semaine du premier tour des élections législatives anticipées du 30 juin, le parti d’extrême droite, le Rassemblement national (RN) et ses alliés arrivent en tête des intentions de votes de différents sondages réalisés ce week-end.

Selon les enquêtes d’opinion des institut Elabe et Ipsos, relayées par la presse de l’Hexagone, le RN de Jordan Bardella et ses alliés de droite menés par Eric Ciotti arrivent premiers des intentions de vote pour le premier tour avec entre 35,5 et 36 %.

Si les résultats de ces sondages sont confirmés par les urnes dimanche prochain, le RN et ses alliés pourraient envoyer entre 250 et 280 députés à l’Assemblée nationale, pour une majorité absolue de 289 sur 577 sièges à pourvoir.

En deuxième position arrive le Nouveau Front populaire, alliance des gauches constituée de La France Insoumise (LFI), du parti socialiste (PS), du parti communiste (PS) et des Écologistes, crédité de 27 à 29,5 %.

La coalition présidentielle arrive, quant à elle, en troisième position avec entre 19,5 et 20 %, selon ces deux sondages.

Ce lundi, le président du RN, Jordan Bardella, qui a promis d’être le “premier ministre de tous les Français” en cas de victoire de son parti, a dévoilé le programme électoral de sa formation politique, axé sur plusieurs priorités comme le pouvoir d’achat, la réforme de l’administration et de la santé, la lutte contre l’insécurité et le contrôle de l’immigration.

Il a entre autres promis un « audit des comptes de la nation » afin de faire des économies, alors que la France vient d’être épinglée par la Commission européenne pour son déficit excessif, « redonner de l’oxygène » économiquement aux Français, notamment en « renouant avec les prix français de l’électricité » et la « baisse des taxes ».

Il a aussi indiqué vouloir une meilleure « maîtrise de l’immigration », à travers notamment la suppression du droit du sol et agir sur la « sécurité » et « remettre l’autorité au cœur de l’action publique » en particulier pour protéger « les femmes et les représentants de l’ordre » avec notamment l’instauration de peines minimales et la fin de l’excuse de minorité.

Jordan Bardella a également promis de rétablir « la haute fonction publique » et instaurer une « part fiscale pleine pour le 2e enfant » afin de relancer la natalité.

Après le score inédit du RN (31,47%) aux Européennes, le président Emmanuel Macron avait annoncé le 9 juin dernier la dissolution de l’Assemblée nationale et la convocation d’élections législatives anticipées (1er tour le 30 juin et le second tour le 7 juillet).

Dans la perspective de ce scrutin, les partis de gauche ont créé un front populaire, une partie de la droite constituée principalement de « Les Républicains » a rallié le RN et la majorité présidentielle Renaissance a annoncé de nouvelles mesures pour reconquérir son électorat.

S.L.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Les gardiens de voitures sèment l’anarchie à Marrakech













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page