Maroc

Barcelone : Rachid El Ouali projette son film « Coup de Tampon »

« Coup de Tampon », long-métrage de l’acteur et cinéaste marocain, Rachid El Ouali, a été projeté samedi dans la soirée en avant-première à Barcelone, en présence d’un public cinéphile nombreux.

Cet événement culturel, organisé par l’Association culturelle méditerranéenne, la fondation IBN battouta et l’Alliance euro-marocaine de gériatrie et gérontologie, vise à faire connaître les nouveautés du septième art marocain auprès de la communauté marocaine établie en Espagne.

Plus de 200 spectateurs ont répondu présent à cette projection, tenue en présence du réalisateur du film, qui s’est dit heureux de présenter cette oeuvre à Barcelone en collaboration avec des associations marocaines et espagnoles et de rencontrer un public jeune et moins jeune lors de ce rendez-vous cinématographique, promettant d’autres projections dans plusieurs capitales européennes, dont Madrid.

Cette comédie dramatique d’une durée de 95 minutes, mettant en scène un ensemble d’acteurs talentueux tels que Hamid Zoughi, Marc Samuel, Gabrielle Lazure, Booder et Jeremy Banster, suscite une série de réflexions profondes sur des problématiques telles que le questionnement sur la vie et la mort, les liens familiaux et amicaux, le devoir de mémoire et le pardon.

Troisième long-métrage de Rachid El Ouali, « Coup de Tampon » dévoile le récit poignant de la détermination d’un ancien mineur marocain établi en France depuis plus de quatre décennies. Son désir profond est de regagner sa mère patrie pour y être enterré près de sa femme Aziza, après avoir reçu la nouvelle dévastatrice de sa maladie en phase terminale.

L’organisation de l’événement s’inscrit dans le cadre de la collaboration entre des acteurs associatifs maroco-européens pour contribuer à la diffusion de la culture et des arts auprès des Marocains résidant à l’étranger, a souligné le président de l’Alliance euro-marocaine de gériatrie et gérontologie, Imad El Hafidi, dans une déclaration à la MAP.

Pour lui, le film décrit avec finesse une période centrale de l’histoire de l’immigration marocaine. Cette période qui commence dans les années 50 et 70 se poursuit de nos jours avec ses aléas, ses joies et ses tristesses, comme l’illustre parfaitement ce retour aux sources, à la terre natale, de Larbi qui souhaite être enterré auprès des siens et de son épouse.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page