Economie

Facelift : relooking efficace pour le Range Rover Evoque

Enseignement principal du restylage de mi-vie du Range Rover Evoque 2 :  les propriétaires de la Phase 1 peuvent souffler. L’outfit n’a quasiment pas bougé. En revanche, les mutations sont moins discrètes à bord. 

Dévoilé récemment, le Range Rover Evoque restylé a eu droit au service minimum pour son relooking extérieur. Non, les designers maison n’ont pas un poil dans la main. La raison de ce lifting timide réside plutôt dans la volonté de Land Rover de perpétuer sur ce nouvel opus les codes esthétiques ayant fait le succès de l’Evoque. Une volonté qui figurait en bonne place dans le cahier des charges de la deuxième génération, lancée en 2018 et déjà très proche, esthétiquement parlant, du fondateur de la lignée, l’Evoque de 2011, lui-même étroitement dérivé du concept-car LRX, présenté en 2008.

Au rayon nouveautés, une calandre remodelée, au maillage reprenant les motifs horizontaux des derniers modèles commercialisés par la marque, les Range Rover et Range Rover Sport, et des feux avant qui, s’ils donnent à voir la même forme que ceux du modèle d’avant-restylage, accueillent une nouvelle signature lumineuse et la technologie à diodes matricielles “DEL Pixel”, comportant trois fois plus de LED que les feux matriciels de la Ph.1. La signature lumineuse des feux arrière a été repensée également.

À bord, l’évolution est plus manifeste. Souhaitez la bienvenue au nouveau levier de vitesses et, surtout, au nouvel écran tactile central incurvé de 11,4 pouces, “powered by” la dernière génération en date du système Pivi Pro, qui propose une compatibilité sans fil Apple CarPlay et Android Auto, un assistant personnel évolué, la fameuse Alexa d’Amazon, en l’occurrence, et des mises à jour “over the air”.

À noter, par ailleurs, l’apparition du Cabin Air Purification Plus, système dont la marque vante l’efficacité, et de quelques ADAS. En revanche, dites au revoir à l’écran situé en contrebas sur la Ph.1. Pour le reste, on retrouve les grandes forces de ce modèle, sa finition intérieure state-of-the-art et ses matériaux “gorgeous”. Peu de modifications sous le capot. L’Evoque restylé reprend le bloc essence et l’un des deux blocs Diesel du modèle sortant (P200 de 200 ch, version qui n’est pas commercialisée au Maroc, et D200 mild-hybrid de 204 ch).

La véritable nouveauté en matière de fiche technique est à mettre à l’actif de la déclinaison hybride rechargeable P300e, dont l’autonomie a été portée à 62 km, ce qui représente un bonus de 7 km. Non, les motoristes maison n’ont pas un poil dans la main… Nous assistons seulement aux premiers effets secondaires de la stratégie d’électrification de la marque. On savait qu’elle finirait par entraver le développement des motorisations thermiques. Les carnets de commande du Range Rover Evoque restylé sont ouverts en Europe. Sa grille tarifaire y démarre à 54.800 euros, soit 600.000 DH environ.

Mehdi Labboudi / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Les gardiens de voitures sèment l’anarchie à Marrakech













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page