Sport

CAN 2023: scènes de liesse après la qualification des Ivoiriens

Par LeSiteinfo avec MAP

La qualification des Eléphants de la Côte d’Ivoire pour la finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2023) grâce à une victoire, mercredi soir au Stade Alassane Ouattara, contre la RDC (1-0), a plongé toute la population ivoirienne dans une liesse totale après le coup de sifflet de l’arbitre de la rencontre.

Dans la capitale économique, Abidjan, une explosion de joie a envahi la ville après cette qualification amplement méritée des Eléphants.

La liesse populaire a été entendue dans toute la ville, dans les grandes espaces, les maquis, les cafés et restaurants où la rencontre Côte d’Ivoire-RD Congo était projetée.

Ne pouvant contenir leur joie de voir leur sélection nationale passer les demi-finales de cette prestigieuse compétition, jeunes, enfants et adultes, arborant des drapeaux ivoiriens, ont, dès le coup de sifflet final, envahi les principales artères pour manifester avec enthousiasme et fierté.

Une manifestation de joie et une ambiance festive jalonnée par des sifflets, des klaxons de véhicules et engins à deux roues, des chants et des pas de danse, ainsi que des cris tels que ’’nous sommes forts’’, ’’bravo les Eléphants pour cette superbe prestation et cet exploit historique’’, et ’’la coupe restera en Côte d’Ivoire’’.

’’Je suis vraiment très heureux ce soir. Merci au Maroc qui a ressuscité notre équipe. Lors du match de la finale contre le Nigeria les Eléphants vont donner le meilleur d’eux mêmes pour décrocher une troisième étoile », a lancé un supporter.

Dans les maquis, café et autres lieux de détente, comme dans les foyers, cette fête va sans doute se poursuivre tard dans la nuit. «Cette nuit on ne va pas dormir, on va fêter», a laissé entendre un autre supporter.

Plusieurs éléments des forces de l’ordre ont été déployés dans toute la ville afin d’éviter des débordements au cours de cette nuit.

Miraculée du premier tour, la Côte d’Ivoire sera en finale de sa CAN face au Nigeria dimanche, après sa victoire mercredi 1-0 contre la RD Congo, grâce au revenant Sébastien Haller.

Il y a un an, l’attaquant ivoirien retrouvait les pelouses après avoir surmonté un cancer. Ce 7 février, c’est lui qui a fait chavirer le stade Alassane Ouattara au nord d’Abidjan à la 65e minute. Sa reprise envoie les Eléphants à la conquête d’un troisième titre continental.

Qualifiée in extremis pour les huitièmes de finale grâce à la victoire de la sélection marocaine face à son homologue zambienne (1-0) lors de la dernière journée du groupe F, la Côte d’Ivoire, qui avait limogé son sélectionneur après la 3è journée, a rectifié le tir en huitièmes en éliminant le tenant du titre, le Sénégal, au terme des tirs au but.

En quart de finale, les Eléphants ont fait montre d’un sursaut d’orgueil en surmontant leur retard d’un but et égalisant à la 90è minute face au Mali, même s’ils évoluaient à dix depuis la 43è minute. Lors des prolongations, ils se sont imposés en inscrivant une nouvelle fois le but de la victoire à la 120è+2.

C’est dire que la 34è édition de la CAN, qui a débuté le 13 janvier, a tenu toutes ses promesses en termes de surprises et de suspense permettant ainsi au pays hôte, qui était quasiment hors de course, de rêver de renouer avec le sacre africain pour la troisième fois après ses victoires en 1992 et 2015.

S.L

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page