Sport

Ligue des Champions : le Wydad Casablanca s’incline face à la JS Kabylie (VIDEO)

Le Wydad Athletic Club de Casablanca s’est incliné devant le club algérien la Jeunesse Sportive de Kabylie (0-1), en match comptant pour la 2e journée de la phase de poules (Groupe A) de la Ligue des champions d’Afrique de football, disputé vendredi au stade 5 juillet 1962 d’Alger en Algérie.

Dans ce derby maghrébin, qui a manqué de qualité et de percussion, le tenant du titre avait réussi à négocier intelligemment la majeure partie du match avant de céder finalement à la 87e et essuyer une courte mais dure défaite à l’issue d’un déplacement déjà annoncé périlleux.

La première mi-temps sans la moindre occasion franche, laissait déjà présager un match nul. Le coach Wydadi, le Tunisien Nehdi Nafti et l’approche défensive qu’il prônait laissait également entendre haut ses intentions.

Dès le coup d’envoi, le ton était donnée et on pressait de part et d’autre. La première occasion dangereuse, mais mal négociée était algérienne à la 4e.

Les joueurs du WAC subissaient le pressing des joueurs de la JSK et pêchaient parfois par de mauvaises relances. Le jeu quelque peu musclé des Algériens rendait la construction du jeu wydadie difficile, notamment, en milieu de terrain, où Yahia Jabrane et Reda Jaadi s’activaient pour ouvrir des brèches dans la défense kabyle.

Le premier quart d’heure de jeu n’apportait rien de nouveau et les occasions demeuraient inexistantes ou presque, à l’image d’une timide occasion de la JSK à la 34e, sur un tir de Kattel facilement intercepté par Tegnouaiti.

Le Wydad, qui semblait peiner à développer un jeu efficient vers l’attaque, réussissait tout de même à garder la possession du ballon pendant de longues phase de jeu ce qui privait les algériens de phases favorables, avant de perdre les services de Jaadi peu avant la demi-heure de jeu, remplacé par Hamid Ahadad.

L’arbitre tunisien Sadok Selmi ajoutait trois minutes de temps additionnel avant de renvoyer les deux formations aux vestiaires.

Après la pause citron, on reprenait les mêmes joueurs et on maintenait le même rythme sur la pelouse. Le jeu demeurait intense et s’étaient les Canaris les plus dangereux lors des dix premières minutes de la seconde période, a l’image de Nawfel Weld Hammou dont le tir était difficilement détourné par le portier wydadi.

A la 55e, Mehdi Nafti jouait sa première carte, en lançant Abdallah Himoud à la place d’Ahadad. Un changement précoce et quelque peu précipité.

Les premiers changements algériens n’intervenaient, quant à eux, qu’à la 81e. Des changements qui avaient d’ailleurs changé la physionomie du match.

A la 84e, Mohamed Ounjemah et Hichem Boussefiane sont lancés dans le jeu à la place de Bouhra et El Hassouni.

La stratégie des Canaris s’avérait enfin payante. A la 87e, les locaux parvenaient à surprendre le WAC sur un corner et un missile de la tête actionné par Badreddine Souyad.

Jouant le tout pour le tout et dans une réaction d’orgueil, les wydadis enchaînaient les actions et manquaient même de peu l’égalisation, réclamant un penalty au passage que l’arbitre avait refusé d’accorder.

Les cinq minutes d’arrêt de jeu avaient connu plus d’intensité que sur l’ensemble du match, mais le sort du match était d’ores et déjà scellé en faveur des locaux.

Lors de la 3e journée de la phase de poules, les wydadis recevront le Petro Lunada d’Angola, le 24 février en cours à Casablanca à partir de 20h.

L’autre match du groupe A de cette 2e journée, opposera demain samedi Vita Club du Congo au Petro Luanda d’Angola.

https://youtu.be/0JU3p-pZLUs

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page