Maroc

Rabat: lever de rideau en fanfare sur la 10ème édition de « Visa for Music »

Par LeSiteinfo avec MAP

La 10ème édition du festival « Visa For Music » s’est ouverte, mercredi soir au théâtre national Mohammed V à Rabat, avec une programmation de showcases, de concerts et de conférences pour célébrer une décennie de ce rendez-vous culturel inédit qui fait la part belle aux traditions musicales africaines et aussi mondiales.

La soirée d’ouverture de cet événement, organisé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, sous le thème: « 10 ans de participation, ça se célèbre », a connu la participation de groupes de musique et d’artistes du continent africain, du Moyen-Orient et du reste du monde.

La célébration a commencé en fanfare avec un défilé de brasses dessinant un carnaval de toutes couleurs dans les rues de la capitale, suivi d’une performance musicale de l’artiste bassiste américain Jamaaladeen Tacuma, accompagné de jeunes musiciens marocains, qui a enflammé un public acquis, au théâtre nationale Mohammed V à Rabat.

La soirée a été ponctué par des hommages rendus à une pléiade d’artistes, notamment le groupe brazzavillois « Bantous de la Capitale », considéré comme le plus vieux groupe musical du continent africain.


Dans une allocution de circonstance, Brahim El Mazned, fondateur du festival « Visa for Music », a affirmé que cette édition est exceptionnelle du fait qu’elle marque le dixième anniversaire de la manifestation, soulignant que ce festival d’hiver est une rencontre professionnelle pour de nombreux acteurs culturels, musiciens et artistes de plusieurs pays.

L’édition de cette année connaît la présence de plus de 1000 acteurs culturels issus de plus de 80 pays et d’un grand nombre d’institutions culturelles internationales venant d’Europe, d’Afrique ou encore d’Asie, a-t-il ajouté dans une déclaration à la presse.

De son côté, le musicien américain Jaamaladdeen Tacuma s’est dit ravi de visiter Rabat et d’avoir l’occasion de se produire sur la scène du Théâtre National Mohammed V avec de jeunes musiciens marocains, notant qu’il continue d’apprendre sur la musique marocaine après sa première expérience dans la ville d’Essaouira, il y a trois ans.

De son côté, le jeune Mâalem gnaoui Mehdi Qamoum, a exprimé sa joie de prendre part à cette édition phare de « Visa for Music », et de partager la même scène avec avec Jamaaladdeen Tacuma et d’autres musiciens de différentes nationalités, une performance musicale qui a lui a permis de contribuer à un savant mariage des rythmes du Guembri, de la basse électrique et du Rabab.

Et d’ajouter que le festival encourage les artistes marocains en particulier à mettre en valeur et commercialiser la culture marocaine en interprétant des couleurs musicales mêlant rythmes marocains, amazighs et internationaux.

Le festival « Visa for Music » est un espace d’échange et de dialogue entre les artistes et les professionnels de l’industrie musicale issus des maisons de production, des agents artistiques, des gestionnaires artistiques, des institutions culturelles, des professionnels des médias et des encadreurs. Au menu de cette édition, qui se poursuit jusqu’au 25 novembre, figurent plus de 60 concerts, ainsi qu’une quinzaine de rencontres, de conférences et de workshops.

Par ailleurs et dans un geste humanitaire, les organisateurs du festival ont décidé de reverser l’intégralité des recettes de la billetterie de cette édition de « Visa for Music » au profits des victimes du séisme d’Al Haouz, qui a secoué le Royaume le 8 septembre dernier.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page