Economie

Renault E-Tech Days : une “nouvelle vague” s’abat sur nos côtes

Ce 19 juin est à marquer d’une pierre blanche. L’appel du 19 juin de Renault, qu’on pourrait appeler comme ça ! Acteur de l’électromobilité abonné aux premiers rôles, le constructeur français a lancé ses E-Tech Days à Casablanca, plus précisément sur l’esplanade baignée par l’océan du Morocco Mall. Un événement d’une semaine riche en annonces, lors duquel l’Arkana E-Tech a eu droit à sa première nationale. Le SUV Coupé compact full hybrid est envoyé en éclaireur sur notre marché. C’est, en effet, une grande offensive EV qu’y prépare Renault. Détails.

C’est l’Histoire avec un grand H, mais aussi un grand E, celui du label E-Tech, qu’est en train d’écrire Renault Group Maroc. En organisant ses E-Tech Days à Casablanca, la marque affiche clairement sa volonté de mener à bien et dans des délais raisonnables sa “Renaulution” en terres marocaines. Elle lance, en effet, une offensive électrique de grande envergure sur un marché beaucoup moins “réceptif”, beaucoup plus conservateur, que le marché européen, ce qui peut faire dire à certains que c’est aller plus vite que la musique. Ce serait oublier qu’en sa qualité de numéro deux des ventes sur le marché du neuf, derrière le cousin Dacia, Renault est de ceux qui impriment le tempo de ladite musique. En 2013, la marque lançait sous nos latitudes trois des quatre modèles de sa gamme 100% électrique ZE (pour zéro émission). Une première incursion prématurée, peut-être. Le marché n’était pas prêt. Dix ans plus tard, le label ZE a cédé la place à E-Tech, qui a agrandi le champ des possibles, faisant dans le full hybrid aussi bien que dans le 100% électrique.

Par ailleurs, les lignes ont bougé au Maroc. Un peu. En Europe, les constructeurs ont mis le turbo en matière d’électrification pour tourner le dos, conformément aux désidératas du législateur européen, aux motorisations thermiques en 2035 ! Selon les statistiques de l’ACEA (Association des constructeurs européens), qui cumulent les chiffres de ventes de 31 pays européens, les véhicules électrifiés ont capté une part de marché de 44% en 2022. Dans le détail, le full hybrid, l’hybride non-rechargeable (HEV), a représenté 22,6% des ventes globales sur le Vieux continent, le Plug-in Hybrid (PHEV) 9,4%, et le 100% électrique (BEV, ou véhicule électrique à batterie) 12,1%.

Des raisons d’y croire
Si la parité thermique/EV est imminente en Europe, le rapport de force est loin d’être le même au Maroc, où les véhicules électrifiés n’ont représenté que 3,5% des ventes, l’année dernière. Petit signe d’espoir, cela dit : leurs volumes de ventes ont progressé de 17% par rapport à 2021, dans un marché ayant reculé de près de 8%. Autre signe d’espoir, et on en revient à l’objet premier de ce papier :  grâce à sa force de frappe, à la forte capillarité de son réseau, et au dispositif commercial intégré qu’elle a mis en place pour que son offensive E-Tech au Maroc soit couverte de succès, la marque au Losange sera, à n’en pas douter, l’un des chefs de file de ce qui pourrait s’apparenter à un programme d’électrification “rurbain” global. Les freins sont multiples (réseau de bornes de recharge famélique, incitations étatiques timides, conscience écolo embryonnaire…). Passer des «Australopithèques Days» aux E-Tech Days ne saurait être une affaire réglée à la six-quatre-deux, une sinécure…

Cependant, avec l’arrivée de l’Arkana E-Tech, modèle que nous avons eu la possibilité d’essayer le temps d’un aller-retour Casa/Rabat (voir page ci-contre), le temps qui sépare beaucoup d’entre nous d’une «infidél-E-Tech» au sacro-saint moteur thermique, notamment au «Mazout tout-puissant, s’est considérablement raccourci… À méd-E-Tech ! Commercialisé sur le marché marocain à partir du 21 juin, le SUV Coupé compact HEV y ouvre le bal des nouveautés électrifiées sur notre marché. Dans les prochains mois, le SUV compact full hybrid Austral E-Tech et la berline moyenne 100% électrique Mégane E-Tech viendront lui tenir compagnie au sein des près de 100 points de vente de la marque dans le Royaume. Ainsi qu’annoncé par Mohamed Bennani, directeur général de la marque Renault au Maroc, la feuille de route EV de Renault Group Maroc prévoit 7 lancements à l’horizon 2025 – en comptabilisant les trois véhicules susnommés.

Un plan bien ficelé
Afin d’épauler ce plan produit des plus ambitieux, Renault a mis en place un dispositif se déclinant en trois axes : formation des équipes aux technologies hybride et électrique, ouverture d’un centre national de batteries, basé à Casablanca (une première nationale), et solutions de financement sur mesure. Concernant ce dernier volet, la captive financière de Renault Group Maroc, Mobilize Financial Services, a goupillé des offres de financement quasiment aussi innovantes que la technologie qu’abrite l’Arkana.

Au programme : en plus des formules classiques, allant du crédit classique au leasing, en passant par la LOA, les clients E-Tech peuvent bénéficier d’un service de location tout-compris dédié aux particuliers, incluant la maintenance de la voiture, ou encore l’assurance, mais aussi des frais additionnels, avec, par exemple, la possibilité de lisser sur la durée du bail le prix de la Wall Box de recharge (pour les véhicules purement électriques comme la Mégane E-Tech). Ils peuvent opter, du reste, pour l’offre de reprise Easy Lease, et auront prochainement accès au service Switch Car, qui permet de bénéficier d’un véhicule de remplacement. Imaginez que vous soyez l’heureux propriétaire d’une Mégane E-Tech EV60, véhicule crédité d’une autonomie WLTP de 450 km à 470 km, et que vous ayez à effectuer un long voyage, entre Tanger et Agadir, mettons. Près de 800 km d’autoroute. Il en faudra plus pour entamer votre bonne humeur si vous souscrivez à la formule Switch Car, car vous aurez la possibilité d’opter pour un autre véhicule de la marque, hybride ou «100 % thermique».

Mehdi Labboudi / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Pluies intenses et coups de tonnerre à Marrakech (Vidéo)













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page