Maroc
A la Une

Actes de mariage: les hôteliers réagissent aux propos de Ouahbi

Abdellatif Ouahbi avait assuré qu’aucune loi n’impose aux hôtels d’exiger l’acte de mariage ou l’adresse de résidence de leurs clients. «C’est une violation de la loi. Les hôtels qui demandent ces documents doivent être poursuivis en justice», avait indiqué le ministre de la Justice.

Les propos de Ouahbi ont fait réagir les hôteliers. Dans une déclaration à Le Site info, le propriétaire d’un hôtel a souligné que demander aux citoyens de fournir un ensemble de documents administratifs est une procédure normale et routinière, pratiquée dans tous les hôtels du Royaume.  «Exiger les documents des personnes séjournant dans les hôtels nous est imposés par les services sécuritaires », a-t-il expliqué.

A noter que Ouahbi a précisé que ces pratiques sont totalement illégales et peuvent entraîner des poursuites judiciaires à l’encontre des hôtels. «Je cherche, depuis 20 ans, un loi qui stipule cela. Je ne l’ai pas encore trouvée», a-t-il souligné.

Le ministre a également dénoncé la discrimination dont les femmes sont victimes dans les hôtels. «Les Marocaines doivent prouver aux établissements hôteliers qu’elles ne résident pas dans la ville où elles souhaitent séjourner afin d’être autorisées à y accéder. Il s’agit d’une violation à la vie privée», a martelé Ouahbi.

Et d’ajouter : «Une femme victimes de violences conjugales ne peut pas fuir son mari vu qu’aucun hôtel ne va l’accepter».

Ouahbi a appelé, dans ce sens, à faciliter les démarches administratives et à réduire le nombre de documents exigés.

H.M.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page