Maroc

Patrimoine et écotourisme : les piliers de la nouvelle stratégie touristique de Fès-Meknès

Grâce à une vision stratégique intégrée, la région Fès-Meknès consolide sa dynamique touristique en capitalisant sur son patrimoine unique et en développant de nouvelles filières axées sur le tourisme de nature et d’aventure. Des investissements publics et privés structurants viendront appuyer cette stratégie prometteuse à l’aube des grands évènements sportifs à venir.

Le tourisme constitue un secteur clé qui, joint à l’artisanat au vu de leur forte interdépendance, participe de manière importante à la dynamique économique et sociale régionale, à travers la création de richesse et d’emplois. La bonne dynamique touristique enregistrée au niveau de la région Fès-Meknès ces dernières années s’est matérialisée notamment par une amélioration notable des principaux indicateurs du secteur, qu’il s’agisse du nombre de destinations desservies, du nombre d’arrivées, du nombre de nuitées, du nombre d’établissements touristiques classés, de la capacité litière, ou encore des taux d’occupation.

Cette bonne dynamique a été portée par la vision éclairée de Sa Majesté qui, à travers le projet royal de réhabilitation des médinas de la région, a permis de préserver et de valoriser un trésor inestimable du patrimoine national, facteur d’attractivité des touristes du monde entier. Plusieurs projets structurants, inscrits dans le cadre des différents programmes de développement, ont par ailleurs permis de renforcer les prérequis pour le développement homogène et intégré du secteur, en termes d’infrastructures, de plateformes d’accueil, de connectivité, de valorisation du patrimoine ou encore de capital humain.

Miser sur le patrimoine régional
La nouvelle feuille de route stratégique du secteur du tourisme 2023-2026 vient, quant à elle, capitaliser sur les acquis de la région et porte des objectifs ambitieux en termes d’arrivées, de recettes et d’emplois, en s’appuyant sur des leviers stratégiques visant à développer une nouvelle offre centrée sur l’expérience client et structurée autour de plusieurs filières thématiques et transverses, tirant profit des atouts et potentialités de chaque région, permettant ainsi un positionnement différencié et complémentaire. En s’appuyant sur son patrimoine matériel et immatériel unique à travers ses deux villes impériales, ses 6 médinas historiques, ses nombreux sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, ses sources thermales de qualité, sa biodiversité exceptionnelle, son rayonnement spirituel et artistique, la région dispose de tous les atouts pour atteindre ces nouvelles ambitions et renforcer la dynamique constatée.

Investissements privés : un levier de croissance du secteur touristique

Le secteur privé joue également un rôle primordial dans le développement du secteur, à travers un investissement important dans tous les maillons de la chaîne de valeur touristique, visant à accompagner la professionnalisation du secteur et l’amélioration de la qualité du produit proposé à des touristes toujours plus exigeants au vu de la forte concurrence nationale et internationale dans le secteur.

Dans ce cadre, la mise en place de la nouvelle charte de l’investissement permettra d’appuyer financièrement et d’accompagner la réalisation de projets touristiques d’envergure, contribuant ainsi au renforcement du rôle du secteur privé dans la dynamique d’investissement nationale et régionale.

Tourisme de nature : de nouvelles perspectives pour la région
La région s’engage résolument dans une nouvelle ère pour le tourisme naturel en lançant deux ambitieux programmes qui promettent de redéfinir l’expérience des visiteurs. Le premier projet, doté d’une enveloppe de 734 MDH, se concentre sur l’aménagement et la valorisation du Parc national d’Ifrane entre 2023 et 2027. Ce plan d’action englobe des initiatives telles que la régénération des forêts par le biais d’un programme de reboisement intensif, la réhabilitation des écosystèmes pour rétablir leur équilibre, ainsi que l’aménagement et la valorisation du parc national d’Ifrane.

De plus, des programmes de sensibilisation et d’éducation environnementale seront activés pour promouvoir une approche durable du tourisme. Le deuxième programme, doté d’un budget substantiel de 265 MDH, vise à développer des circuits touristiques permettant d’explorer le riche patrimoine naturel de la région. Des actions variées, telles que la création d’hébergements écoresponsables le long des sentiers, l’aménagement de complexes touristiques et récréatifs, la valorisation de sites naturels remarquables, la réhabilitation de grottes pour le tourisme souterrain, et le soutien à la mise en tourisme des stations thermales, démontrent une vision intégrée du tourisme naturel.

Il faut se préparer aux manifestations sportives à venir

Les nouvelles perspectives qui s’offrent à la région, notamment dans le secteur sportif avec l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations en 2025 et la Coupe du monde en 2030, permettront de renforcer le rôle du secteur privé, notamment à travers la mise en place de partenariats publics-privés pour la réalisation de projets d’envergure dans l’ensemble de l’écosystème touristique, en termes d’hébergement, de restauration, d’animation et de transport. C’est une occasion unique pour les opérateurs du secteur de démontrer leur savoir-faire, et de s’engager pleinement pour confirmer la place de la région comme destination incontournable pour tout touriste souhaitant découvrir les valeurs d’hospitalité, d’authenticité, d’excellence et de tradition.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Hajj 1445: la chaleur tue près de 600 pèlerins  













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page