Maroc

Après le séisme, un Maroc solidaire

EDITO. Le Maroc a reçu des messages de soutien du monde entier après le tremblement de terre de vendredi dernier. De nombreux chefs d’État ont rapidement proposé l’aide de leurs pays au Royaume. Italie, Israël, Qatar, Espagne, France, Tunisie, Algérie…, ils se sont tous montrés solidaires avec le Maroc. Des équipes de secours issues de plusieurs pays étaient déjà sur place dimanche matin.

Par ailleurs, les Marocains sont allés en masse vers les centres de transfusion sanguine dans toutes les villes du Royaume. L’élan de patriotisme a été partagé par toutes les personnalités du monde politique et culturel, les professions libérales, le patronat, les associations… Ils ont tous appelé à une mobilisation totale et envoyé des aides. Sur Hautes Instructions du Roi Mohammed VI, les FAR ont déployé d’urgence des moyens humains et logistiques importants, aériens et terrestres, face au drame d’Al Haouz.

Le Souverain a donné Ses Très Hautes Instructions pour le suivi des actions de secours menées sur le terrain. Après une nuit cauchemardesque, le Maroc a ensuite décrété un deuil national avec drapeaux en berne sur tous les bâtiments publics. Il s’agit du séisme le plus puissant jamais connu par le Royaume. Le 29 février 1960, un tremblement de terre de magnitude 5,7 avait détruit Agadir et fait plus de 12.000 morts. S’il avait été plus dévastateur, c’est parce qu’il avait son épicentre juste en dessous de la ville.

Le séisme de 2023 a frappé en premier le Haut-Atlas, obligeant les habitants à fuir leurs maisons détruites. Comme pour celui d’Agadir, notre pays restera marqué à tout jamais par ce drame. Durant cette dure épreuve, la solidarité dont ont fait preuve les Marocains, ainsi que les très nombreux soutiens étrangers reçus, sont une véritable leçon d’humanité pour l’Histoire.

Hicham Bennani

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page