Maroc

Témoignage choc d’une participante à la marche: voilà ce que j’ai réellement vu (Vidéo)

Depuis que la marche du 18 septembre a eu lieu, les réseaux sociaux parlent d’un « véritable fiasco » pour notre pays et d’une « victoire pour le PJD ».
« Personnellement, je suis anti-PJD et anti-islamiste, mais cette manifestation était tout de même très suspecte. Cela fait 5 ans qu’on a le PJD à la majorité et ça fait 5 ans qu’on se prend les remarques sexistes de Benkirane et cette marche n’a été annoncée que 4 jours avant les élections… c’est très douteux », note une internaute. Un avis partagé par le plus grand nombre.

Là où le bât blesse, c’est que la grande majorité des internautes ayant commenté la marche n’y ont pas participé. Pourtant, ceux qui ont participé à cette marche n’ont pas tous été forcés d’y aller et malheureusement, personne n’a été en mesure d’évaluer le nombre des vrais participants…

Sur les réseaux sociaux, ces derniers ont eu du mal à faire entendre leurs voix, face au matraquage médiatique. Nous avons donc choisi, au nom de la liberté d’expression, de faire entendre une de ces voix.

Voici les déclarations d’une militante qui a participé à la marche et n’a pas réussi à convaincre les internautes sur Facebook. Précisons que c’est sur les réseaux sociaux que nous avons fait sa connaissance avant de la contacter et de vérifier son identité.

Il se trouve que la jeune fille est une étudiante en droit à Casablanca nommée F.Z.E. Elle a eu vent de la manifestation par le biais des médias. Elle s’est sentie concernée et est allée d’elle même à la manifestation. Photo à l’appui, elle nous a apporté la preuve qu’elle était à la manifestation.

Cette jeune femme a accepté de témoigner à visage couvert pour éviter les ennuis. « Je ne veux pas de représailles de ces gens », nous a-t-expliqué.

« J’étais présente sur les lieux, mais personne ne veut me croire. Je me suis faite attaquer par les PJDistes pendant la marche, ils se sont calmés rapidement grâce aux agents de police présents. Ils ont fait de la provocation dans la foule, mais hamdou allah, personne n’a cédé à leurs provocations », affirme F.Z.E. au Site info.

« Moi même ils m’ont insultée. Ils ont crié « Vive Benkirane ». Les journalistes avec leurs caméras ne sont pas venus parler aux gens qui étaient dans la marche, mais aux passants et aux personnes qui regardaient, aux gens qui se trouvaient sur les trottoirs, les vielles femmes et les deux bougres qui étaient là…ils ont attendu la fin de la manifestation pour qu’on voit peu de monde sur les images… contrairement à ce que vous croyez, les gens savaient pourquoi ils étaient là pendant la manifestation, j’étais à côté de gens des bidonvilles et je peux vous assurer que je n’ai pas été inquiétée par eux. Ils étaient tous venus volontairement et chacun avec ses raisons dont ils m’ont fait part ».

Dans cette vidéo, elle confirme ses déclarations. Cas isolé ou réalité, à vous de juger.

K.B.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page