Economie

Stellantis. Mounir Kharbouch: “Le site de Kénitra, contributeur clé pour la concrétisation de notre ambition en Afrique et au Moyen-Orient”

Mounir Kharbouch
Directeur de l’usine Stellantis Kénitra

Stellantis mise gros sur le Maroc. Le constructeur automobile s’est engagé a doubler ses capacités de production dans le Royaume pour les porter à 470.000 véhicules par an au Maroc, tout en dépassant 70 % d’intégration locale. Le groupe envisage dans ce cadre de continuer ses efforts en matière de localisation, notamment à travers une augmentation des approvisionnements aussi bien des matières premières que des sous-composants nationaux. Le point avec Mounir Kharbouch, directeur de l’usine Stellantis Kénitra.

Le doublement de capacité au Maroc répond à quels critères ?
En effet, Stellantis a annoncé fin 2022 un investissement de plus de 300 millions d’euros dans son usine de Kénitra, visant à doubler la capacité de production du site et à installer la plateforme «Smart car». Stellantis ambitionne ainsi d’atteindre 22 % de part de marché dans la région Afrique et Moyen-Orient d’ici 2030. Ce doublement de capacité s’inscrit également dans le cadre du partenariat industriel stratégique amorcé en 2015 entre Stellantis et le Maroc, et visant à contribuer au développement de la filière automobile.  L’objectif de Stellantis est d’atteindre une capacité de production de 470.000 véhicules/an au Maroc et d’un million de véhicules par an d’ici 2030 dans la région, tout en dépassant 70 % d’intégration locale comme souligné dans notre plan stratégique global «Dare Forward 2030»

Quels sont vos objectifs industriels au Maroc ?
A travers le doublement de la capacité de production du site de Kénitra, Stellantis a pour objectif d’atteindre 400.000 véhicules par an auxquels s’ajouteront 70.000 objets de mobilité électrique : Citroën Ami, Opel Rocks-e et Fiat Topolino. Cette plateforme «Smart Car» viendra soutenir notre offre produits, et représentera 40 % de l’offre de mobilité de la région d’ici 2030. Par ailleurs, ce développement de l’écosystème complet de production (y inclus les fournisseurs locaux), représente un potentiel important d’exportation vers d’autres marchés internationaux.


Comment comptez-vous augmenter votre taux d’intégration dans le Royaume ?
Pour Stellantis, les achats et approvisionnements jouent un rôle essentiel pour le développement de l’industrie automobile au niveau régional.  De par la localisation et la compétitivité de son écosystème de production, le Maroc constitue un partenaire-clé dans notre stratégie d’approvisionnement avec un taux d’intégration locale de 69%. A l’avenir, Stellantis compte poursuivre ses efforts en ce qui concerne la localisation, notamment à travers une augmentation des approvisionnements en matières premières et en sous-composants nationaux. Cet accent, qui sera mis sur l’approvisionnement local, permettra de tisser des liens encore plus forts avec les différents intervenants locaux. C’est aussi le moyen principal d’améliorer la compétitivité des véhicules produits au Maroc et donc leur coût d’acquisition pour le bénéfice du client final.

Que représente le site de Kénitra dans les sites de production du Groupe Stellantis?
Le site de Kénitra se positionne parmi les meilleurs sites industriels de Stellantis et représente un contributeur clé pour la concrétisation de notre ambition dans la région Afrique et Moyen-Orient, tout en exploitant le potentiel de la plateforme ”Smart car” qui sera au cœur de notre offre de véhicules pour la région d’ici 2030 Depuis son inauguration en 2019, l’usine de Kénitra a constamment dépassé les engagements définis dans l’accord industriel stratégique et a continuellement amélioré son efficacité opérationnelle et ses résultats en termes de qualité.

Envisagez-vous l’électrification des lignes, et à quel horizon?
L’électrification des lignes de production est fondamentale chez Stellantis pour répondre notamment aux normes environnementales et aux tendances du marché. L’usine de Kénitra est un modèle d’optimisation énergétique grâce à sa faible consommation d’énergie par véhicule produit (425 kWh/véhicule). Elle aura bientôt accès à d’autres énergies renouvelables issues de la stratégie nationale de transition énergétique et de développement durable du Maroc. L’usine a, d’ores et déjà, électrifiée ses lignes avec la production en exclusivité à Kénitra des Citroën Ami, Opel Rocks-e et Fiat Topolino, 100% électriques.

Parlez-nous de la formation des ressources…
La formation des ressources est fondamentale dans le développement de l’industrie automobile au niveau régional. Le doublement de la capacité de l’usine de Kénitra créera plus de 2.000 nouveaux emplois, et sera accompagné de plans de formation destinés à l’ensemble des salariés. Chez Stellantis, le parcours de formation dans l’ensemble des usines du groupe inclut des programmes réguliers de développement des compétences, des partenariats avec des institutions éducatives locales, ainsi que des programmes d’apprentissage spécifiques pour acquérir de nouvelles compétences et améliorer la performance globale de nos usines.

Moulay Ahmed Belghiti / Les Inspirations ÉCO AUTOMOBILE

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Tempête inédite à Dubaï : des images impressionnantes à l’aéroport ce mardi (VIDEOS)













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page