Economie

Pôle pharmaceutique: un nouveau cap pour Dislog Group

Le pôle pharmaceutique de Dislog s’enrichit avec deux nouvelles entités, Steripharma et Somapharma. Elles viennent s’ajouter à Kosmopharm et Dislog Santé, pour créer Dislog Group Health Care. Cette nouvelle Busines Unit emploie déjà 310 collaborateurs et pèse  500 MDH.  

C’est un nouveau cap que franchit Dislog Group dans son histoire, avec la création de la business unit Health Care. Ce pôle a été déployé suite à une opération de croissance externe. Le groupe vient tout juste d’investir 325 MDH dans deux sociétés, Steripharma et Somapharma. Suite à l’obtention de l’aval du Conseil de la concurrence, Dislog finalise l’opération d’acquisition de 89% des parts des laboratoires pharmaceutiques Steripharma et la totalité des actions de la société de promotion médicale et pharmaceutique Somapharma. À cela s’ajouteront les 11% des participations encore détenues par Sara et Dona El Bouri, dans le capital de Steripharma, toujours en cours de finalisation.

500 MDH de chiffre d’affaires
Steripharma et Somapharma viennent parfaire la stratégie du groupe, qui disposait déjà de deux autres sociétés (Kosmopharm et Dislog Santé), et lui permettre donc de renforcer sa position dans le secteur pharmaceutique. Présidée par Amine Tahiri, la nouvelle business unit, Dislog Group Health Care, qui est organisée autour de ces quatre structures, pèse déjà pas moins de 500 MDH de chiffre d’affaires. Et les perspectives sont prometteuses. C’est ce que laisse entendre Moncef Belkhayat, président de Dislog Group. «Notre ambition est d’intégrer le Top 10 des acteurs pharmaceutiques au Maroc», confie-t-il.

Et d’ajouter que «grâce aux efforts de toutes et tous, nous allons continuer à investir et à grandir à travers notre développement organique et l’acquisition de sociétés pharmaceutiques au Maroc comme à l’étranger. Je remercie et félicite notre management pour ce nouveau milestone !». Même son de cloche auprès du nouveau PDG de Dislog Group Health Care, qui se dit heureux «de faire partie de la grande famille Dislog». Il est convaincu de pouvoir accélérer la croissance du pôle, pour devenir un des leaders du secteur à horizon cinq ans. «Notre stratégie de croissance porte sur des aires thérapeutiques «High Value» et de la croissance externe ciblée. Nous avons mis en place un comité exécutif pour piloter cette activité», souligne Amine Tahiri.


Acteurs majeurs
Steripharma est l’un des acteurs majeurs du médicament générique au Maroc. En plus de 20 ans, le laboratoire a su s’imposer aussi bien au Maroc qu’au Maghreb, et même en Afrique, comme l’un des principaux fabricants, façonniers, développeurs et distributeurs d’une gamme couvrant quelque 90% des domaines thérapeutiques majeurs, avec des médicaments officinaux et hospitaliers. Avant d’intégrer Dislog Group, Steripharma employait 200 salariés œuvrant dans différents pôles d’expertise, dont les affaires pharmaceutiques (notamment qualité, affaires réglementaires et pharmacovigilance) et les opérations industrielles. La cardiologie, la dermatologie, l’infectiologie, l’oncologie, l’ophtalmologie, l’appareil digestif et métabolisme, le système nerveux central, le système respiratoire ou encore le système sanguin, sont autant de domaines de prédilection de Steripharma.

Les détails du deal 

Les acquisitions de Steripharma et Somapharma ont été financées par un bridge loan de l’équipe des financements structurés de Bank of Africa, pilotée par Mehdi Drafatte. Pour cette opération, Dislog Group a été accompagné par le cabinet juridique Hilmi Law firm, dirigé par Rachid Hilmi, ainsi que par la banque d’affaires Fintrust Capital, dirigée par Moncef Benzakour. Pour sa part, Amine Tahiri a été conseillé par Maître Nadia Kettani, du cabinet Kettani Law firm.

Sanae Raqui / (avec Les Inspirations ÉCO)

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page