Economie

Des Dacia plus ambitieuses, mais aussi plus « fun » (VIDEO)

Désormais disponible chez Dacia Maroc, la finition haut de gamme Extreme, typée «outdoor», fait figure, quelque part, d’extrême-onction donnée par la marque aux rivaux des modèles de son line-up qui en bénéficient : la Spring, qui a ouvert le bal en janvier dernier, et le trio Sandero Stepway, Duster et Jogger, qui l’ont rejointe sur le «dancefloor» en mars. Nous avons pris part, en Autriche, à une séance de «speed dating» avec ce séduisant quatuor. Récit.

Du low-cost à… «Lacoste» ! La caricature est un peu extrême (et «street», voire triviale, genre «wesh-wesh cousin»). Elle permet néanmoins de mesurer tout le chemin parcouru par Dacia depuis l’avènement de la première Logan en 2004. En deux décennies, la marque de Pitesti a fait des pas de géant (de l’automobile). Son «business model» a évolué considérablement et la montée en gamme opérée par ses modèles est irrésistible.

Sa gamme actuelle, qui arbore, depuis quelques mois, un nouveau visage – notamment l’emblème Dacia Link et la calandre qui va bien avec -, a fière allure, n’a plus grand-chose à envier à celles des marques dites généralistes. L’arrivée, en 2024, du Bigster, grand frère du Duster, devrait apporter de l’eau au moulin de cette affirmation. Un moulin qui tourne déjà à plein régime depuis l’introduction de la ligne Extreme.

Nous avons pu prendre en main, dans le cadre d’un voyage de presse à Vienne, en Autriche, l’ensemble des Dacia dotées de ce nouveau niveau de finition, destiné à coiffer la gamme, à savoir la Dacia Spring, qui l’a inauguré en début d’année, la Sandero Stepway, le Duster et le Jogger, qui lui ont emboîté le pas quelques semaines plus tard. Les Quatre Fantastiques ! Des super-(Sand)héros… Des Dacia plus ambitieuses, mais aussi plus «fun», plus décontractées que jamais.


Des chefs de file de la stratégie d’extension du territoire de la marque, de l’opération séduction d’une nouvelle clientèle, conformément au plan «Renaulution».

Extension du domaine de la lutte
Porté à l’origine par une série limitée du Duster au look baroudeur plus affirmé, le patronyme Extreme désigne aujourd’hui la finition (régulière) la plus huppée des modèles précités. L’esprit demeure le même, en revanche, résolument tourné vers «l’outdoor», l’aventure.

Un peu plus «sexy» que sa sœurette «modérée», la Spring Extreme bénéficie, du reste, d’une direction et d’un amortissement recalibrés, et a droit, surtout, à un bonus de puissance considérable (+ 44,4 %). Son bloc électrique développe 65 ch, soit 20 ch de plus, mais perd quelques Newton-mètres dans l’opération (le couple maxi est raboté de 11 Nm, s’établit à 113 Nm). Son autonomie recule également, passe de 230 km pour la «Spring 45» à 220 km. Rassurez-vous : on se fait sans peine à ces petites pertes.

En termes d’agrément de conduite, la Spring Extreme se montre largement supérieure à la version de 45 ch, essayée par nos soins à l’occasion de son lancement local, en février dernier. Accélérations et reprises sont plus franches. Et vous pouvez envisager des trajets interurbains à son volant, même si sa vitesse maxi est toujours limitée à 125 km/h (pour préserver sa batterie de 26,8kWh). Et puis il y a cette robe «vert cèdre» inédite, rehaussée de nombreuses touches brun cuivré (coques de rétroviseurs, logo Dacia sur le hayon et centres de roues, entre autres), touches que l’on retrouve à bord, sur les panneaux de portes et le contour des aérateurs, en compagnie de sièges avant agrémentés d’un embossage de l’emblème Dacia Link et d’autres détails bien sentis. Le charme opère !

Code vestimentaire sport-chic
Les trois modèles thermiques qui l’ont imitée, la Sandero Stepway, le Duster et le Jogger, reprennent, dans leurs grandes lignes, les «codes vestimentaires» et la «déco intérieure» de leur petite sœur.

Contemplatif devant les motifs décoratifs «topographiques» que présentent les deux modèles d’ores et déjà disponibles dans les showrooms de Dacia Maroc, la Sandero Stepway sur ses protections latérales et ses portes avant, et le Duster sur ses montants de portes, de même que sur leurs seuils de portes et leurs tapis de sol, votre serviteur a aussi extrêmement apprécié leurs jantes en alliage noir brillant (taille de 16 pouces pour la citadine et de 17 pouces pour le SUV), le nouveau tissu gris «MicroCloud», à l’aspect proche du velours, qui habillent leurs panneaux de portes, leurs sièges et la planche de bord de la Sandero…

Le Jogger, modèle auquel nous n’avons pas encore droit, hérite du même outfit et propose en exclusivité un «pack Sleep», une option (facturée 1.490 euros en France) qui devrait parler aux campeurs puisqu’elle offre la possibilité de rabattre les places arrière pour installer un lit deux-places (130 cm x 190 cm). L’opération a nécessité moins de deux minutes. A l’inverse de la Spring, les autres membres du quatuor Extreme n’ont pas touché à leurs motorisations.

La Sandero Extreme et le Jogger du même nom ont cependant droit à un petit plus qui leur fera le plus grand bien sur chaussée défoncée et dans les chemins de traverse, l’Extended Grip, système de motricité renforcée apparu voilà une décennie chez Renault (sur le Scénic Xmod). Parce qu’il dispose d’une version 4×4 en Europe, le Duster fait l’impasse, lui, sur cet anti-patinage optimisé. Qui dit montée en gamme, dit tarifs en hausse. La Sandero Stepway Extreme s’affiche à partir de 178.000 DH. Le Duster du même nom débute à 233.500 DH, pour sa part.

Xavier Martine
Directeur marketing de Dacia (monde)

«Malgré le positionnement prix compétitif de Dacia, on remarque que les clients préfèrent en général acheter les versions hautes de la marque. On est en moyenne, toutes voitures et tous pays confondus, autour de 70 % des achats sur les versions hautes. Il y a donc vraiment de la place pour développer une offre. C’est la raison pour laquelle nous avons lancé cette gamme Extreme sur ces quatre modèles piliers. Il y a deux ans, cela aurait peut-être été trop tôt. Aujourd’hui, le moment est bon, par rapport à l’évolution de la marque. Tout en restant la marque avec le meilleur rapport prix-prestations du marché, on arrive à développer une offre produit plus aspirationnelle.»

Mehdi Labboudi / paru dans Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Tempête inédite à Dubaï : des images impressionnantes à l’aéroport ce mardi (VIDEOS)













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page