Maroc

Said Dor : “Le pari réside dans la diversification du tissu économique”

 

Said Dor
Président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la région Souss-Massa.

Le président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de Souss-Massa insiste sur la diversification du tissu économique et le renforcement de la compétitivité pour garantir la réussite du projet d’industrialisation de la région.

La région aspire à la consolidation de son secteur secondaire en général et à l’activité industrielle en particulier. Quel regard portez-vous sur la vocation économique actuelle de la région et ses nœuds ?
Actuellement, toutes les stratégies et les documents de planification mis en œuvre, notamment le SRAT, le PDR, le PAI et le PDU, convergent vers la réussite d’un seul challenge: faire de cette région un pôle économique d’excellence.

Pour ce faire, nous sommes armés par la volonté de Sa Majesté le Roi de faire de cette région un pôle économique de premier plan. À l’heure actuelle, force est de constater que la vocation économique actuelle de la région Souss-Massa repose sur une combinaison multisectorielle portant, d’une part, sur l’agriculture et la pêche, et, d’autre part, sur le tourisme, l’industrie et le commerce avec un accent croissant sur le développement durable. Le pari réside aussi dans la diversification du tissu économique, notamment via le développement de l’industrie, l’agro-business en plus de la transformation des produits halieutiques et la consolidation des services.

La région parie également sur la digitalisation, les énergies renouvelables et le développement durable. Tout ceci doit être conjugué avec le renforcement de la compétitivité pour garantir la réussite du projet d’industrialisation du Souss-Massa à même de positionner cette région parmi les régions leaders attractives et créatrices de richesse.

Au-delà sa mission consultative, quel sera l’apport de la CCIS en termes de développement du secteur secondaire ?  
Aujourd’hui, la Chambre est plus qu’un organisme consultatif, elle est effectivement devenue une institution active dans le développement économique de la Région Souss-Massa. Cela est en grande partie dû à notre adhésion au plan de développement des chambres qui a pour objectif de repositionner et redynamiser les CCIS du Maroc pour devenir partie prenante à l’action économique dont le corolaire est l’encouragement de l’investissement.

Dans cette nouvelle dynamique, la CCIS apporte une contribution significative au développement de l’industrie de la région en offrant non seulement un catalogue de services multiples et diversifiés destinés à ses ressortissants, allant de la promotion des investissements à l’accompagnement et l’export en passant par la formation des compétences, mais aussi en se positionnant sur l’échiquier régional en étant membre du conseil d’administration du CRI et de la Commission régionale unifiée d’investissement (CRUI). La Chambre est également administrateur au sein du Technopark et de la Cité d’innovation.

À rappeler que la CCIS a contribué, via la mise à disposition de son foncier, à la concrétisation du projet du Technopark d’Agadir. À travers toutes ces instances, on a pu contribuer efficacement à la promotion de l’industrie et aussi à renforcer notre dynamique dans la conjoncture économique régionale.

La CCIS préside le collectif régional économique et social. Comment évaluez-vous la performance de ce collectif en relation avec les doléances des acteurs régionaux ?  
Parmi nos axes stratégiques figure la mise en place d’un collectif régional composé du Conseil régional Souss-Massa, les Chambres professionnelles, la CGEM – Souss Massa en plus du Conseil régional de tourisme d’Agadir Souss-Massa.

Le mémorandum d’entente qui a donné naissance à ce collectif a été conclu entre la CCIS, le Conseil régional Souss-Massa ainsi que la Chambre régionale de l’Agriculture, la Chambre de l’artisanat, la Chambre des pêches maritimes de l’Atlantique Centre Agadir, la CGEM Union régionale Souss-Massa en plus du Conseil régional de tourisme d’Agadir Souss-Massa (CRT). Ce collectif compte d’importantes compétences et nous espérons l’élargir à d’autres instances afin de constituer une force de proposition au profit du développement économique de notre région. Nous avons également conclu des conventions de partenariat avec certaines communes territoriales en attendant la signature d’autres conventions de partenariat avec d’autres collectivités.

Où en est le projet du complexe multi services qui devra impulser le rôle de la CCIS du Souss-Massa ?
Ce projet a pour objectif de consolider le rôle de la CCIS-Souss-Massa en tant que catalyseur du développement économique local. Il est composé de 5 showrooms, de plateaux de bureaux, d’un espace d’exposition et du Technopark Agadir. Ce complexe est actuellement dans ses dernières phases et sera fonctionnel fin 2025. Il permettra à la CCIS-SM de concrétiser en grande partie son autonomie financière, de disposer d’une infrastructure de qualité pour l’hébergement des entreprises ainsi que l’accueil et l’organisation d’évènements de grande envergure.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page