Maroc

Aly Horma: « cette Clinique est une première au Maroc »

Dans cet entretien accordé à Le Site info, Aly Horma, co-fondateur et Directeur Général de la Clinique Olive Hill, annonce l’ouverture imminente de son projet.

Pouvez-vous nous expliquer le concept et en quoi c’est une première au Maroc ?

C’est une première au Maroc dans le sens où il s’agit d’une Clinique exclusivement destinée au traitement et à la réadaptation de patients souffrant de dépendances. La Clinique ne traite pas les troubles généraux de santé mentale, et ne fournit pas de services aux patients présentant un comportement psychotique primaire.

Par ailleurs l’approche de traitement repose exclusivement sur les thérapies axées sur l’abstinence. C’est une approche qui a pour principe fondamental de faire acquérir aux patients les outils nécessaires à atteindre et maintenir l’abstinence. Nous y travaillons depuis 2019. Le projet a mobilisé un investissement d’un peu plus de 60 millions de dirhams.


Avez vous été inspiré par un modèle similaire à l’étranger ?

Oui c’est le modèle anglosaxon du « Rehab » qui n’existait pas au Maroc jusqu’alors, et qui favorise la réhabilitation comme pilier central du traitement de l’addiction. Des établissements aussi prestigieux que The Priory Clinic, Betty Ford, Cottonwood, la Clinique des Alpes, ou encore la Clinique Belmont ont tous été des références dans la réalisation de la Clinique.

D’ailleurs, un de nos fondateurs a été Directeur médical pendant 10 ans de The Priory, connue mondialement pour son succès dans le traitement des dépendances.  Un autre collaborateur de la Clinique a été pendant presque 20 ans Psychothérapeute clinicien à la Clinique Belmont en Suisse.

A qui est destinée cette clinique ? Quelles sont les procédures d’admission ?

Tout d’abord, la volonté et l’acceptation du patient sont des ingrédients clés du rétablissement. Ainsi, la Clinique n’admet strictement pas de patients de force ou contre leur gré, car seuls des patients volontaires au traitement peuvent prétendre durablement au maintien de l’abstinence.

Chaque patient est soumis à une procédure de préadmission sur dossier, permettant d’étudier le cas spécifique du patient et de proposer un plan thérapeutique personnalisé.

Vous avez une équipe de choc pour diriger la clinique, pouvez-vous nous présenter votre team…

C’est plus de 70 personnes toutes catégories confondues, dont plusieurs experts internationaux de l’addiction, qui œuvrent à plein temps au sein de la Clinique pour prodiguer un programme psychothérapeutique complet et prendre en charge le patient. Sur le volet médical, un comité scientifique chapeauté par 2 professeurs, et une équipe de médecins hautement spécialisés pilote les programmes. Ils sont accompagnés de psychologues cliniciens addictologues qui accompagnent le programme soutenu quotidien des patients, ainsi que de thérapeutes.

propos recueillis par Soufiane Laraki

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page