Maroc

Marrakech: comment les habitants s’adaptent à la canicule

Par LeSiteinfo avec MAP

Alors qu’une vague de très fortes chaleurs déferle ces derniers jours sur Marrakech avec des températures qui ont atteint les 47°C, les habitants de la cité ocre changent d’habitudes pour s’acclimater à cette canicule qui laisse les rues désertes.

A l’approche du midi quand le soleil darde ses rayons intarissables, une certaine langueur s’empare des quartiers et des lieux emblématiques de la cité ocre, y compris la fameuse place Jemaa El-Fna qui se vide de ses touristes en faveur des ruelles qui y mènent, notamment Darb Dabachi, Riyad Zaytoun, Semmarine, et Derb Deffa Ou Rbaa, qui offrent un refuge des rayons de soleil et une brise de fraîcheur.

Même si les Marrrakchis semblent s’accommoder mieux que les autres des fortes chaleurs, il ne demeure pas moins que les habitants et les visiteurs de la ville ne peuvent pas arpenter ses ruelles sans appliquer un écran solaire sur le visage, mettre un chapeau sur la tête ou tenir une bouteille d’eau dans la main… Des gestes de base pour mieux vivre en ville en cette période de fortes chaleurs.

Si la canicule est un sujet qui fâche dans les différentes villes du Royaume, elle devient à Marrakech un sujet de blague et de commentaires hilarants sur les réseaux sociaux, une autre manière pour s’acclimater à cette vague de chaleur qui sévit actuellement sur la cité ocre et ses environs.

« A Marrakech, nous nous ne plaignons jamais de la canicule. Elle fait partie de notre vie quotidienne chaque saison d’été », relève Yassin, un trentenaire, qui fait savoir que les Marrakechis restent, à longueur de journée, confinés à leurs maisons et ne sortent qu’en cas de nécessité.

Dans une déclaration à la MAP, le jeune souligne que le coucher de soleil annonce la fin du couvre-feu, permettant aux habitants et aux visiteurs de la ville d’investir les jardins éparpillés à travers les différents quartiers, appelant les touristes à prendre quelques précautions pour éviter les risques de canicule.

Pour sa part, Abderrahmane, un vendeur de vêtements traditionnels à Souk Bahja, estime que « la canicule est un phénomène récurrent ces dernières années et nous nous y sommes habitués », faisant savoir que les fortes chaleurs « nous poussent à s’offrir une petite sieste après la prière de Dohr, quand la dynamique commerciale est en panne et le silence règne sur tout le marché, d’autant plus que la chaleur nous empêche de dormir la nuit ».

Pour résister à cette chaleur intolérable, le jeune commerçant estime qu’il n’y a pas mieux qu’un bon verre du thé avec les amis.

En cette saison de l’année, les Marrakchis se patientent jusqu’au soir quand le climat devient plus agréable pour faire du shopping, s’entraîner ou pour s’adonner au rituel de « Nzaha » tout au long de l’avenue Mohammed VI, qui reprend son mouvement au coucher du soleil.

Pendant les weekends, les habitants et les visiteurs de Marrakech vont profiter d’une baignade dans les différentes piscines de la cité ocre, alors que d’autres préfèrent quitter la ville pour passer la journée aux abords du barrage de Lalla Takerkoust ou dans les villages de la province d’Al Haouz, notamment à Ourika, en quête de fraicheur et de quiétude.

S.L.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Mawazine: Oum Kalthoum en hologramme impressionne le public (VIDEO)













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page