Economie

Initiative AAA : vers des solutions innovantes pour l’adaptation agricole en Afrique au SIAM

Le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts (MAPMDREF), Mohammed Sadiki, en sa qualité de Président de la Fondation AAA, a présidé le lundi 22 avril 2024 à Meknès, la 4ème réunion de la conférence ministérielle de l’Initiative pour l’adaptation de l’agriculture africaine au changement climatique (AAA).

Tenue en marge du Salon International de l’Agriculture du Maroc, sous le thème « Financements innovants pour accélérer l’Adaptation de l’Agriculture Africaine au Climat », la conférence a connu la participation de plusieurs ministres de l’Agriculture africains, ainsi qu’un éventail diversifié d’intervenants, notamment des institutions financières et techniques, des donateurs, des représentants du secteur privé, des chercheurs, des instituts de développement, des universités et des scientifiques.

Depuis son lancement, la conférence ministérielle de l’Initiative AAA est devenue un événement crucial pour l’avancement de l’agriculture africaine. C’est une occasion renouvelée pour les ministres de partager leurs expériences, leurs perspectives et leurs points de vue sur les défis et les opportunités auxquels l’agriculture africaine est confrontée, et de tracer une voie d’action pour l’avenir. Une occasion également pour donner les orientations stratégiques de l’Initiative AAA pour promouvoir et maintenir les efforts visant à renforcer l’adaptation de l’agriculture africaine au changement climatique, qui est une priorité incontournable pour le développement économique et social du continent.

Lancée par le Royaume du Maroc lors de la COP22 à Marrakech en novembre 2016, l’Initiative AAA se mobilise pour catalyser l’action climatique dans l’agriculture africaine. Les besoins de financement pour l’adaptation agricole en Afrique sont estimés à près de 580 milliards de dollars d’ici 2030, alors que seulement 11,4 milliards de dollars sont mobilisés chaque année. Pour combler ce fossé critique, il est impératif d’explorer des approches innovantes et de stimuler des investissements massifs et coordonnés.

La Conférence ministérielle de l’initiative AAA offre une plateforme de dialogue politique de haut niveau pour renforcer les partenariats et définir des actions concrètes visant à accélérer la mobilisation de financements à grande échelle. Elle s’appuie notamment sur les résultats de la table ronde « Accroître le financement climatique pour l’adaptation de l’agriculture en Afrique », organisée en amont le 18 avril 2024, qui a réuni d’éminents experts pour explorer des mécanismes financiers innovants et formuler des recommandations concrètes.

Dans son mot d’ouverture à cette occasion, le ministre a souligné l’urgence d’agir face à la crise climatique qui menace la survie du secteur agricole. Il a ajouté que l’agriculture est la colonne vertébrale du développement de l’Afrique et souligné le besoin pressant de stratégies d’adaptation robustes et le besoin impératif de mobiliser des ressources financières de sources diverses : publiques, privées, nationales et internationales et de développer des instruments, des mécanismes et des approches financières innovants pour canaliser efficacement les fonds vers les agriculteurs et les communautés les plus vulnérables.

La « Déclaration de Meknès sur le financement de l’adaptation de l’agriculture africaine » constitue un résultat clé de la conférence, exprimant une vision partagée et des engagements concrets pour guider la mobilisation des financements climatiques, en vue notamment de la COP29.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page