Maroc

Simulation d’un vol de téléphone à l’antenne : Hit Radio sort de son silence

Quelques jours après la grande polémique de l’émission « Momo Ramadan Show », le parquet du tribunal de première instance a poursuivi Mohamed Bousfiha, plus connu sous le nom de « Momo » pour diffusion de fausses données. Ce dernier va comparaître devant le tribunal de première instance de Casablanca le 02 avril prochain.

Hit Radio a publié un communiqué ce mercredi soir afin de clarifier sa position dans cette affaire : « Hit Radio souhaite adresser publiquement des clarifications concernant des allégations circulant sur les réseaux sociaux et dans certains médias, concernant l’émission « Momo Ramadan Show » du 21 mars au cours de laquelle un auditeur invité à s’exprimer à l’antenne aurait volontairement simulé un vol de téléphone en plein direct ».

« Nous tenons à réfuter avec force toute implication de la station dans la commission de ces
actes, totalement contraires à nos valeurs. Hit Radio et ses collaborateurs se conforment à des
principes éthiques et professionnels stricts. Hit Radio et ses collaborateurs sont totalement étrangers à cette affaire et démentent tout lien avec les personnes à l’origine des faits présumés. Ils sont totalement disposés à coopérer avec les autorités compétentes pour tirer les choses au clair et permettre que la vérité soit établie », souligne le communiqué de la station radio.

« Dans ce contexte, Hit Radio exprime son respect inébranlable pour les forces de sécurité et de
justice et sa reconnaissance pour le travail qu’ils accomplissent au service des citoyens afin de
maintenir la sécurité et le bien-être publics. En face d’accusations infondées, nous nous réservons le droit de prendre toutes mesures légales contre ceux cherchant à ternir notre réputation par de fausses allégations », peut-on lire sur le communiqué.

« Nous voulons rassurer notre public et nos partenaires de notre dévouement constant à offrir
un contenu de qualité, dans le respect des lois et des valeurs qui nous sont chères. Votre
soutien continu est pour nous précieux, et nous nous engageons à préserver la confiance que
vous nous accordez », conclut Hit Radio.

Pour rappel, le service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Casablanca a ouvert une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent afin d’identifier tous les impliqués dans la fabrication de ce « crime fictif » et la publication d’une « fausse information » affectant le sentiment de sécurité chez les citoyens.

Les recherches effectuées, en coordination avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, ont révélé que la « victime » du vol n’avait pas déposé plainte auprès de la police, contrairement à ce qu’il a mentionné à l’antenne, en plus d’être un récidiviste qui a effectué plusieurs opérations frauduleuses similaires auparavant.

Lire aussi : 

Affaire Momo Bousfiha: ce que dit la loi

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page