Maroc

L’Algérien Lakhdar Berriche déverse sa haine envers les Lions de l’Atlas (VIDEO)

Après avoir quitté BeIN Sports et être rentré en Algérie, le « journaliste » sportif Lakhdar Berriche a vite fait de montrer ses vrais sentiments de haine envers le Royaume et a prétendu douter de l’exploit historique des Lions de l’Atlas. Ceci, lors du Mondial 2022 où ils ont réalisé la performance d’être les premiers, en Afrique et dans le monde arabe, à jouer les demi-finales de la compétition.

Berriche, que beaucoup de Marocains respectaient et saluaient pour son travail au sein de BeIN Sports, s’est métamorphosé en ennemi du Maroc, déversant son venin caché, suivant en cela une grande partie de ses compatriotes des médias.

Revenant avec amertume sur l’échec de l’équipe algérienne qui n’a pas pu se qualifier aux phases finales de la Coupe du monde Qatar 2022 et avec jalousie manifeste sur la quatrième place des Lions de l’Atlas, lors d’un entretien sur la chaîne « Echourouk », spécialiste des fake news sur le Maroc, Berriche a osé accuser toutes les équipes de notre continent.

« Les équipes africaines réussissent des succès et participent aux compétitions en ayant recours aux coulisses. Ceci est connu et partagé », a osé accuser le journaliste algérien. Cependant, pour un peu tempérer ses accusations fallacieuses, il a ajouté: « Toutes les équipes, dont celle d’Algérie, se servent des coulisses. Nous aussi avions utilisé les coulisses et nos voisins sont allés au Mondial par le même moyen! ».

Et de poursuivre toujours dans ses délires subliminaux, jaloux et haineux: « Je n’arrive toujours pas à digérer comment le Cameroun s’est qualifié au Mondial. Sans doute quelque chose s’est produit dans cette rencontre. Sans doute les joueurs ou l’entraîneur ou la CAF ou l’arbitre ou les voisins. Nous n’avions pas su comment jouer ce dernier match ».

Larbi Alaoui

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page