Maroc

Zone d’accélération industrielle : Leoni et Meditech Gloves prennent le lead

 

La ZAI d’Agadir Souss-Massa commence à porter ses fruits via l’installation des premières locomotives, à commencer par le spécialiste des câbles automobiles, Leoni Wiring Systems, qui a déjà réalisé son unité de production. La seconde installation est celle de la société Meditech Gloves Morocco, à travers son unité de fabrication de gants en nitriles et de latex . Quant à la société Assif Recycling, spécialisée dans la fabrication de paillettes et granulés à partir de plastique recyclé, elle est en cours d’autorisation.

Depuis le coup de projecteur braqué en janvier 2018 sur la déclinaison régionale du Plan d’accélération industrielle (PAI) à Agadir, le foncier industriel a été l’épine dorsale du projet industriel du Souss-Massa. En témoigne la livraison en avril 2020 (au lieu de juin selon la convention) de la Zone d’accélération industrielle (ZAI) Souss-Massa dans la commune de Drarga, en vertu du décret 2.18.738 portant création de cette zone.

Gérée par la société Parc Haliopolis SA, filiale de MEDZ, qui a été aussi en charge de la conception et l’aménagement de cette zone, la ZAI commence à porter ses fruits à travers l’installation de premières locomotives, à commencer par le spécialiste des câbles, Leoni Wiring Systems, qui déjà réalisé son unité de production de câbles automobiles.

D’une superficie de 74.643m², elle devrait générer 3.000 emplois directs et 6.000 à terme. Au total, le programme d’investissement global, à l’horizon 2028, est de l’ordre de 188 MDH, avec la réalisation de la 1re tranche. Celle-ci, d’une superficie de 35.000 m², est déjà opérationnelle, et la deuxième tranche est en cours de construction. À noter que la région Souss-Massa s’est engagée à octroyer la subvention de soutien à l’acquisition du foncier industriel ainsi que la prime à l’emploi.

Meditech Gloves Morocco et Assif Recycling
La seconde installation, et non des moindres, est l’implantation en cours de la société Meditech Gloves Morocco à travers une unité de fabrication de gants en nitriles et de latex. Située au sein de la Zone d’accélération industrielle (ZAI) Souss-Massa, elle couvre une superficie de 36.013m². L’investissement relatif à cette nouvelle unité mobilisera un montant de l’ordre de 387 MDH. À la clé aussi, plus de 441 emplois seront générées par cette entreprise spécialisée dans la production de gants en nitrile et latex à usage médical et industriel, ainsi que dans la recherche et le développement dans ce domaine.

Actuellement, les besoins en eau ont été couverts par le programme de réutilisation des eaux usées à raison de 3,6 millions m3 par an. Outre l’installation de la société Meditech Gloves Morocco, la ZAI verra également l’installation de la société Assif Recycling. Cette unité en cours d’autorisation sera spécialisée dans la fabrication de paillettes et granulés à partir de plastique recyclé. D’une superficie de 3.581m², l’investissement y afférent est de 15,62 MDH.

ZAI : cinq dossiers déjà déposés
Par ailleurs, cinq dossiers ont déjà été déposés par des entreprises en vue de leur installation dans cette ZAI, notamment dans les secteurs de câblage automobile, la valorisation des produits agroalimentaires, l’agro-industrie, le recyclage et le traitement des métaux en plus des équipements électriques et mobiliers urbains. L’investissement global approche les 1,52 MMDH avec 4.341 emplois prévus et la mobilisation de 21 hectares.

Pour rappel, la ZAI Souss-Massa est étalée sur une superficie globale de 350 ha dont une 1re tranche couvre 64 ha. Son coût de réalisation est de 200 MDH, avec un investissement induit de 1,5 MMDH et 10.000 emplois prévus (plus de 20.000 à terme). Les travaux d’aménagement de la première tranche ont essentiellement porté sur la réalisation des voiries, assainissement, eau potable et électricité de moyenne (MT) et basse tension (BT), en plus de l’éclairage public et du réseau téléphonique. Les services douaniers sont également installés au niveau de cette zone.

La ZAI est à vocation généraliste : multisectorielle et multi-écosystèmes industriels. Elle regroupe actuellement 11 secteurs, notamment l’agroalimentaire, l’industrie chimique et parachimique, l’automobile et les énergies renouvelables en plus de l’aéronautique ainsi que les cuir et textile. À cela s’ajoutent les matériaux de construction, l’industrie navale, le recyclage des équipements électroniques, la plasturgie, les IMME et les services y afférents. La zone a été aménagée pour doter la région d’une vocation industrielle en vue de renforcer son attractivité, et ce, en drainant des activités exportatrices et créatrices d’emplois. L’objectif est aussi de proposer l’accès à un foncier industriel aux standards internationaux, à un prix compétitif (450 DH/m² avec une subvention de 250 DH).

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha au Maroc: combien coûtera le mouton ?













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page