En ContinuMaroc

Ce que pense le patron de l’OMS de Lalla Salma

Le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a salué, mercredi à Montevideo, la Princesse Lalla Salma, Présidente de la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers et Ambassadrice de bonne volonté de l’OMS, en matière de lutte contre le cancer, l’une des principales maladies non-transmissibles dans le monde.

Intervenant lors d’un Panel de haut niveau, organisé dans le cadre des travaux de la Conférence mondiale de l’OMS sur les maladies non-transmissibles (MNT), Ghebreyesus a mis en relief l’action menée par la Princesse Lalla Salma à la tête de la Fondation Lalla Salma-Prévention et traitement des cancers, en y voyant « l’illustration du leadership » en matière de lutte contre le cancer.

« Concernant les efforts menés dans la région, j’aimerais évoquer l’action de la Princesse Lalla Salma et le programme de lutte contre le cancer que Son Altesse Royale mène dans son pays », a-t-il affirmé.

« Je voudrai remercier SAR la Princesse Lalla Salma et le Maroc pour leur engagement » en matière de lutte contre le cancer, a poursuivi le patron de l’OMS, lors de ce Panel, marqué par la présence de plusieurs chefs d’État, dont les présidents d’Argentine, Mauricio Macri, du Chili, Michelle Bachelet, du Paraguay, Horacio Cartes et de l’Uruguay, Tabaré Vazquez.

Ce Panel de haut niveau a été sanctionné par l’adoption de la Feuille de route de Montevideo pour 2018-2030 sur les maladies non transmissibles, un document dans lequel les chefs d’État et de Gouvernement réitèrent leur engagement de mettre en œuvre des mesures audacieuses et de renforcer les efforts pour réduire d’un tiers les décès prématurés dus aux MNT d’ici à 2030.

Le document, qui se veut “une source d’inspiration”, appelle à un nouvel élan politique en matière de sensibilisation et de prévention des MNT et à une augmentation, de manière significative, du financement des ripostes nationales aux maladies non transmissibles et au renforcement de la coopération internationale.

Organisée du 18 au 20 octobre, la Conférence mondiale de l’OMS sur les maladies non-transmissibles s’assigne pour objectifs de mettre en lumière le lien essentiel existant entre la réduction des décès prématurés dus aux MNT et l’amélioration de la coordination politique entre les différents secteurs qui ont une incidence sur la gouvernance, la prévention, la gestion et la surveillance de ces maladies.



Les Casablancais n’en peuvent plus des travaux ! (VIDEO)











Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page