Economie

Mercedes Benz : la vente en ligne expliquée par Adil Bennani (VIDEO)

S’il n’est pas encore un réflexe, le recours à internet pour acheter sa voiture commence à se démocratiser. Une vente sur dix est désormais réalisée par ce biais. Les Inspirations ÉCO a organisé une table ronde qui a connu la participation d’Adil Bennani, DG d’Auto Nejma et président de l’AIVAM, Mohamed Bennani, directeur général de Renault Maroc, Youssef Chraïbi, CEO d’Outsourcia et président de la Fédération marocaine de l’externalisation des services, et Jalal Benabdouh, fondateur de Seven.

En introduisant au début sa gamme électrique au Maroc, Mercedes Benz a, par la même occasion, opérationnalisé la vente en ligne de véhicule. Adil Bennani apporte deux raisons au lancement de ce nouveau service inédit sur le marché marocain. Si le premier objectif est la satisfaction client, la vente en ligne permet d’importantes économies.

«Chez Mercedes, notre job est de satisfaire les besoins des clients quels qu’ils soient. L’idée est donc de pouvoir leur offrir, quel que soit le canal qu’ils choisissent, entre le online et le offline», garantit le directeur de la marque.

Il avance, par ailleurs, que le contenu de plus en plus technologique qu’embarquent les véhicules impliquent de lourds investissements auxquels s’ajoutent les coûts de distribution qui représentent une part non négligeable dans la structure de dépenses des constructeurs. L’équation est donc assez simple pour réduire ces coûts, dits de structure.

«Plus vous digitalisez le parcours de vente, moins vous avez besoin d’infrastructure, moins vous avez besoin de commerciaux et vous pouvez ainsi réduire vos coûts», argue Bennani.

Toutes les marques, Mercedes Benz en tête, ont un objectif en interne de ventes digitalisées de bout en bout. Pour l’heure, comme le rapporte le président de l’Aivam, 25% des ventes en Europe se font en ligne de bout en bout. Plus aucune vente de voiture dans le Vieux Continent ne se fait offline, fait-il savoir. Au Maroc, la pratique commence à s’installer également, constate-t-il.

La marque à l’étoile, qui a lancé sa plateforme digitale en mars dernier en test, avant sa généralisation en mai, a pu enregistré une centaine de réservations qui ont abouti sur des ventes effectives. Adil Bennani confesse tout de même qu’aucune vente de bout en bout n’a pour le moment été enregistrée sur la plateforme. Il se montre du moins confiant jugeant les chiffres encourageants.

whatsapp Recevez les dernières actualités sur votre WhatsApp
Aïd Al Adha 2024: le prix de l’abattage à Casablanca













Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Bouton retour en haut de la page