Un Marocain tient tête à un policier: la vidéo qui dérange les Fassis

Cette vidéo a fait beaucoup de bruit à Fès où les habitants se posent toujours des questions concernant leur sécurité. Si elle a fait rire certains qui n’ont pas pris le sujet au sérieux, elle en a alerté d’autres qui s’inquiètent pour leur ville.

«La corruption et les micmacs malsains ont largement contribué à décrédibiliser les autorités. C’est très inquiétant en effet…», commente M.O. «C’est trop drôle… Comment la police en est-elle arrivée là !», lance un autre internaute. «Faut pas s’étonner s’il y a des agressions tous les jours dans notre ville ! Il faut un grand ménage…», peste K.O.

Lire Aussi: Rixe de Fès : Le jeune à la moto présenté à la justice

«Il faut que la police soit plus sévère ! Mais cette video aidera les autorités à reconnaître la personne qui a commis cet acte. C’est juste une question de temps. Arrêtez de mépriser le peuple ! Est-ce que toute personne qui monte sur une moto doit être maltraitée ? Est-ce qu’il faut enlever la moto à toute personne qui ne porte pas de casque ? Le citoyen qui n’a qu’une moto n’a pas d’argent, il est pauvre. Il faut que les gens comprennent cela ! Comment voulez-vous que ce citoyen ne devienne pas fou ? », se demande O.B. sur les réseaux sociaux.

LIRE AUSSI: Maroc: 13 gendarmes écroués dont un colonel 

«C’est malheureux ! C’est au tour des autorités maintenant d’être agressées ? Le peuple maltraite la police et personne ne réagit ! Mon pays va très mal ! Ceci est une autre preuve que la prison est la meilleure solution pour ce genre de personnes. Il faut être plus sévère avec elles !», déclare un autre internaute.

Officiellement, d’après les derniers chiffres, 905 personnes ont été interpellées entre le 16 et 24 juillet par les services de la préfecture de police de Fès pour leur implication présumée dans divers délits et crimes.

«Les interventions opérées par les services de la sûreté nationale de Fès ont abouti à l’arrestation, durant la période allant du 16 au 24 juillet, de 260 personnes faisant l’objet d’avis de recherche pour leur implication dans des affaires criminelles», selon la préfecture de police de Fès.

Vidéo: la nouvelle technique des voleurs à Casa 

La même source a précisé que 524 autres personnes ont été interpellées en flagrant délit d’actes criminels, notamment des vols sous la menace d’armes blanches, vols à l’arraché et vols à motos et 93 personnes ont été arrêtées pour possession et consommation de chira.

La préfecture de police relève que les services de police ont aussi procédé à l’interpellation de 28 personnes pour recel d’armes blanches sans autorisation.

Une phrase revient chaque mois : «Ces arrestations s’inscrivent dans le cadre d’un plan d’action touchant les quatre districts de police de Fès et qui a porté essentiellement sur l’interpellation des personnes faisant l’objet de mandats d’arrêt ou impliquées dans des actes criminels».

Durant le dernier week-end du mois de juillet, les services de police de Fès ont arrêté 153 personnes dont 38 faisant l’objet d’avis de recherche.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page