Attentat d’Istanbul: la vidéo d’une Marocaine affole la toile

Cette Casablancaise affirme avoir assisté à l’attentat d’Istanbul. Elle a partagé une vidéo sur sa page Facebook dans la soirée du 1er janvier.

Selon elle, il avait plusieurs terroristes et non pas un seul, comme annoncé par les médias turcs. Elle raconte l’horreur qu’elle a vu et aussi comment les autorités et la police turque ont traité les étrangers. Rappelons que l’attentat d’Istanbul a fait 39 morts dont au moins 15 étrangers  qui fêtaient le nouvel an dans l’une des boîtes de nuit les plus huppées de la ville.

« J’étais à la Reina avec ma cousine et ma copine. Tout le monde était content, tout le monde dansait », raconte la jeune fille, visiblement peu marquée par les événements. « Après minuit, tout était très bien. A 1heure15, les terroristes sont entrés. On entendait les mitraillettes, c’était un vrai désastre. Une panique, une pagaille. Il y avait une femme habillée en noir qui tirait sur les gens. Tout le monde était à terre. Les gens hurlaient et lisaient le Coran. Il y avait deux personnes et non pas une. Ils lançaient des gazs et bombes lacrymo, j’en ai reçu une », dit-elle impassible, » et j’ai perdu conscience ». « Je pensais que j’allais mourir. J’ai repris conscience au bout d’une heure…Au bout d’une heure et demi, la police est venue. Mais ils sont restés à l’extérieur. Les terroristes se sont sauvés. Les gens continuaient à faire les morts. Nous étions terrifiés. Je me suis réveillé et j’ai retrouvé ma cousine avec deux balles aux genoux. Nous étions les dernières cachées. La police nous a ensuite emmené au commissariat, on est resté 10 heures. Ils nous ont très mal traités, c’était vraiment inhumain. Les gens piquaient des crises d’angoisse. On leur a dit que ça se faisait pas, ils ne parlaient que en Turc. Au bout de 5 heures, ils ont apporté des traducteurs syriens Hamdou allah on s’en est sorti. C’est un miracle, parce que ce qu’on a vu était une guerre ».

La vidéo, postée sur la page Facebook de la jeune fille a été supprimée de son compte dans la nuit. Après son buzz, elle a également supprimé tout les messages relatifs à son voyage en Turquie. Après cela, et par respect pour elle et sa famille, nous avons fait le choix de ne pas publier cette vidéo et de ne pas décliner son identité. La véracité de son témoignage reste à prouver, d’autant plus que même si elle a donné des détails étonnants, elle ne semblait pas marquée par les événements.

A ce stade, et sur la base des contacts entre l’Ambassade du Maroc à Ankara et les autorités turques, le décès de deux ressortissantes marocaines a été confirmé. Quatre autres personnes de nationalité marocaine sont hospitalisées suite aux blessures qu’elles ont subies lors de l’attentat, indique un communiqué du Ministère des affaires étrangères et de la coopération.
Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé que cet attentat visait à détruire le moral du pays et à semer le chaos. Les autorités avaient annoncé avoir déployé 17000 policiers dans Istanbul afin d’encadrer les festivités du nouvel an. Quelques vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent un homme faisant irruption devant l’entrée de la discothèque en tirant. Les autorités de Turquie ont interdit la diffusion d’images liées à l’attaque.

Mehdi Demni

 

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page