Quand les trois religions se réunissent autour d’un ftour à Casa (VIDEO)

« Ftour Pluriel », une cérémonie de rupture du jeûne regroupant des représentants des trois religions monothéistes et d’éminentes personnalités de divers horizons, a été organisé, jeudi 24 mai au soir à Casablanca, pour faire véhiculer un message de paix, de fraternité et de tolérance.

Cette soirée haute en couleurs et en saveurs, initiée pour la 3e année consécutive par l’Association Marocains Pluriels et le Stade Olympique Casablancais (SOC), accorde une place de choix à la richesse de l’art culinaire marocain.

Outre les saveurs de ce repas partagé, les sons et rythmes de la musique spirituelle ont unit musulmans, juifs et chrétiens autour de personnalités, d’artistes et de représentants des 3 cultes, grâce à un spectacle musical grandiose placé sous le signe de la communion. La soirée a été marquée par la présence autour d’une même table d’un rabbin, d’un imam et d’un prêtre qui ont échangé des prières prêchant la paix, la concorde et la solidarité, donnant ainsi la preuve tangible de la coexistence, de la tolérance et de la fraternité qui ont toujours prévalu au Maroc entre ses citoyens quelles que soient leurs confessions.

S’exprimant à cette occasion, le Conseiller du roi, André Azoulay, a estimé que cette soirée se veut exceptionnelle de par « cette coexistence si harmonieuse entre les religions au Maroc », notant que « Ftour Pluriel » offre à chacun la possibilité de fêter, de reconnaitre et de partager des moments rares et précieux.

« Ce repas partagé entre musulmans, juifs et chrétiens est un message fort au monde entier qui démontre que ce Maroc pluriel existe », a notamment souligné Azoulay.

Le président de l’Association Marocains Pluriels, Ahmed Ghayet, a, pour sa part, fait valoir que cette initiative constitue « une réponse claire aux discours de haine, de violence, de rejet et de barbarie ».

 


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page