Youssef Chahed réagit à la décision de la CAF

L’affaire EST-WAC prend une tournure politique. Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, a réagi à la décision de la CAF qui a décidé de faire rejouer la finale de la Ligue des Champions.

« Après la mascarade de la CAF, je rends hommage à nos forces sécuritaires qui sont un modèle dans le monde. Celui qui met en doute la sécurité de la Tunisie doit en assumer les responsabilités. Je salue les supporters de l’Espérance pour leur discipline lors du dernier match. Nous ne renoncerons pas aux droits de l’Espérance ni à ceux d’aucun autre club tunisien. Tunisiens solidaires », a posté Youssef Chahed sur les réseaux sociaux. Rappelons que l’EST a l’intention de saisir le TAS après la décision de la CAF.

Saâd-Eddine El Othmani, chef du gouvernement marocain, avait lui aussi parlé du scandale de la finale. Dans une déclaration à la presse, le chef de gouvernement avait tenu à exprimer son soutien au Wydad.

« Nous suivons l’affaire et nous soutenons le Wydad. Nous attendons les résultats de la réunion de la CAF. Nous ne prendrons aucune position avant la fin de l’enquête de la CAF et celle de la FIFA », avait-il souligné.

La décision prise, mercredi, à Paris par la Confédération africaine de football (CAF) de faire rejouer le match entre le WAC de Casablanca et l’Espérance de Tunis (EST) comptant pour la finale retour de la Ligue des Champions d’Afrique «n’est que justice rendue», a pour sa part affirmé Hamza El Hajoui, vice-président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF).

Les arguments exposés par le président de la Fédération, Faouzi Lekjaa, ont été appréciés à leur juste valeur par les membres du comité exécutif réuni depuis mardi dans la capitale française, a déclaré El Hajoui à la MAP en exprimant la satisfaction de la délégation marocaine suite à cette décision «bien réfléchie» et «discutée».

«Nous nous réjouissons de cette décision qui n’est que justice rendue au football national à travers l’équipe du WAC», a-t-il dit en se félicitant de l’énorme travail accompli par toute l’équipe particulièrement au niveau de l’argumentation juridique.

Il fallait trouver les failles et se présenter fort devant le Comité exécutif pour en convaincre chacun des membres, a indiqué El Hajoui pour qui la décision de faire rejouer le match est «la meilleure solution par rapport à ce qui s’est passé» vendredi dernier lors du match retour EST-WAC disputé à Radès (banlieue de Tunis).

« Grâce à l’œuvre accomplie par l’équipe de travail et au fort argumentaire exposé, nous avons réussi », s’est-il réjoui.

Conformément à la décision prise par le comité exécutif d’urgence de la CAF aux termes de neuf heures de débats (3 heures mardi et 6 heures mercredi), le match entre l’Espérance de Tunis et le Wydad de Casablanca sera rejoué après la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), qui sera disputée en Egypte du 21 juin au 19 juillet, sur un terrain hors Tunisie.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola

Après être sorti bredouille de toutes les compétitions dans lesquelles il était engagé la saison écoulée, le Wydad de Casablanca (WAC) entamera la prochaine saison avec de grandes ambitions