VIDEO. Le but du Raja de Casablanca Vs Al Ahly

Le Raja de Casablanca affronte, vendredi au complexe sportif Mohammed V, Al Ahly du Caire, en quart de finale retour de la Ligue des Champions d’Afrique de football, avec la volonté de rattraper son léger handicap (défaite à l’aller: 2-1).

Pour atteindre leur objectif, les Verts devront tirer profit de l’avantage de jouer à domicile et devant leur public, pour venir à bout du club égyptien, tenant du titre qui vise un troisième sacre d’affilée, le 11è de son parcours.

L’ensemble des composantes du Raja focalise son attention sur la Ligue des champions, pour faire mieux que son demi-finale, deux ans auparavant, forts en cela de l’expérience d’Anas Zniti et Mouhcine Moutouali et la fougue de jeunesse de Mohamed Zrida, Zakaria El-Habti et autres et de son public (plus de 40.000 supporters sont attendus) qui devra peser de tout son poids pour pousser leur équipe vers le dernier carré.

Le premier but a été marqué par Fabrice Ngoma à la 5eme minute. Un penalty validé par la VAR a ensuite été détourné par Anas Zniti à la 11e minute.

Les analystes sportifs estiment que les poulains de Rachid Taoussi sont capables de remporter ce match, après avoir minimisé les dégâts à l’aller, devant un adversaire en baisse de régime, surtout au niveau de son compartiment défensif. Al-Ahly s’est, d’ailleurs, qualifié aux quarts dans la douleur, après 5 victoires, deux défaites, autant de nuls, 16 buts marqués et 8 encaissés.

Toutefois, la partie sera compliquée car le Raja est acculé à scorer très tôt, alors que leur adversaire du jour dispose de plus d’options (un match nul le qualifie), sans oublier qu’un but égyptien brouillerait les cartes du club casablancais.

De même, Taoussi est appelé à trouver un remplaçant digne à Marouane Hadhoudi, pilier de la défense des Verts, qui serait peut-être Mohamed Nahiri, mais dans le cadre d’un 4-3-3 (au lieu de 3-5-2), ont-ils relevé, ajoutant que pour prendre de court son adversaire, il peut compter sur Mohamed Zrida, Omar Arjoun, Mohamed Maagazi, au milieu, ainsi que sur Moutouali, Hamid Aheddad, Benjdida et Habti.

Les observateurs sont unanimes quant au rôle du public, notamment sur le plan mental, soulignant que le Raja, diminué après le départ de Rahimi et Malango, a quand même remporté toutes ses rencontres à domicile pour le compte de la Ligue des champions.

Ce paramètre, Taoussi en est parfaitement conscient et il l’a fait savoir au terme du match aller en déclarant s’attendre à la valeur-ajoutée du public au retour.

Le Raja garde ses chances intactes, avait-il affirmé, mettant en avant l’esprit combatif des joueurs qui ont maintenu le résultat, même s’ils ont terminé la rencontre à dix, après l’expulsion de Hadhoudi.

Le Raja et Al Ahly se sont affrontés à 10 reprises lors des dernières années. Les Egyptiens l’ont emporté cinq fois contre deux pour les Verts. Leur première confrontation remonte à 1996, lors de la finale de la Coupe arabe remportée par Al Ahly 3 à 1. La même équipe s’est imposée (2-0) une année après lors du championnat arabe élite.

Le premier titre du Raja en Ligue des champions a été décroché aux dépens d’Al-Ahly en 1999 (victoire à l’aller 1-0, retour: 1-1). Les verts ont récidivé en 2002, en s’imposant à l’aller 2-1 (retour: 3-3). En 2005, les deux équipes se sont affrontées en phase de poule et c’est Al Ahly qui l’a remporté à l’aller en Egypte (1-0), alors que le match retour s’est soldé par un nul (1-1).

Juste avant le match de samedi dernier, le Raja s’est mesuré à Al Ahly en supercoupe d’Afrique, remportée par les Égyptiens aux tirs au but (temps réglementaire: 1-1).

Le match de vendredi sera officié par un trio sénégalais conduit par Maguete Ndiaye.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page