Une correspondance du PJD suscite la colère des Rajaouis

Le parti islamiste se mêle de football maintenant! Ainsi, le PJD s’est insurgé que l’équipe de football du Hassania d’Agadir n’ait pas été sanctionné comme le club casablancais des Verts. Et ce, car ce dernier a été obligé de ne point se déplacer en Egypte et d’observer les mesures d’état d’urgence sanitaire. Cette intrusion d’un parti politique en ce qui concerne des affaires purement sportives et son intempestive intervention n’ont pas manqué de susciter l’ire des supporters du Raja.

En effet, le parti d’El Othmani a adressé une correspondance au président de la Chambre des représentants, exprimant son désaccord sur le fait que le HUSA n’ait pas été obligé de respecter les mesures d’état d’urgence, sachant que 7 parmi ses joueurs ont contracté la covid-19 et a quand même demandé le report de sa rencontre contre la Renaissance sportive de Berkane, comptant pour la demi-finale de la Coupe de la CAF.

Les supporters des Verts ont vivement critiqué cette intervention PJDiste malvenue dans le domaine sportif et qui pourrait semer la zizanie et l’affrontement entre les supporters des clubs nationaux. « C’est ce qu’on appelle faire intervenir la politique dans le sport et surfer sur la vague », a commenté l’ex-président du RCA, Mohamed Boudirika, via sa page officielle Facebook, à propos de l’initiative du parti de la Lampe.

A rappeler que les autorités avaient obligé les Verts à respecter les mesures d’état d’urgence pendant une semaine et leur a retiré l’autorisation de voyage.

Larbi Alaoui et Moncef Ait Sghir

Articles similaires

Suggestions d’articles

Raja: la dernière proposition de Jawad Ziyat

Le président du Raja de Casablanca, Jawad Ziyat, a proposé une solution afin de garantir la stabilité du club après son départ.