Tunis. Ce qu’a dit Garrido après la qualif’ du Wydad

Voici les déclarations des entraîneurs et des joueurs à l’issue du quart de finale retour de la ligue des champions d’Afrique de football disputé samedi soir à Rades (Tunis) par le Wydad de Casablanca face à l’Etoile sportive du Sahel.

-Juan Carlos Garrido (entraîneur WAC): « Je tiens à féliciter les joueurs et les supporters pour cette qualification acquise au bout d’un match très très difficile. Nous étions confrontés à un grand club doté d’une grande expérience africaine et de joueurs expérimentés et de qualité qui développent un bon football.

Pour préparer ce match, nous avons gardé en tête toutes ses données. Aujourd’hui, nous avons fait un match plutôt défensif ce qui est normal après l’avantage relativement confortable acquis à Casablanca.

Nous nous sommes tout de même procuré trois occasions franches de buts, mais pas autant que l’Etoile qui nous a mis en difficultés à maintes reprises ».

-Moussa Ndaw (entraîneur-adjoint WAC): « C’était un match très difficile et compliqué. Un match de ligue des champions de très haut niveau au cours duquel nous avons beaucoup souffert. L’adversaire a, certes monopolisé le ballon pendant toute la première mi-temps, mais nous avons eu de belles occasions en seconde période pour tuer le match.

Les joueurs ont montré beaucoup de courage et beaucoup d’abnégation pour tenir tête à cette équipe de l’Etoile qui avait un handicap de deux buts au départ.

Au final, nous sommes contents d’avoir su bien négocier ce match et aller en demi-finale ».

-Ahmed Reda Tagnaouti (gardien WAC): « Je voudrais remercier mes coéquipiers pour leur rendement ainsi que les supporters qui ont fait le déplacement pour nous soutenir et à qui je dédie cette qualification.

Le match était difficile mais on s’attendait qu’il le soit surtout à ce stade de la compétition. Le plus important c’est la qualification ».

-Adil Rhaili (joueur WAC): « Le match était difficile comme prévu contre une grande équipe de l’Etoile. On s’attendait à ce que la mission soit compliquée vu la qualité de l’adversaire et les conditions dans lesquelles nous allions disputer le match, a savoir devant près de 50 mille supporters étoilés.

Grâce à Dieu, nous avons défendu jusqu’au bout et Nous aurions pu aussi tuer le match si on avait réussi à concrétiser l’une des trois occasions qu’on s’était procurées ».

-Kaïs Zouaghi (entraîneur ES Sahel): « Nous avons fait un grand match avec l’ambition de revenir au score après la défaite essuyée au match aller qui finalement nous aura été fatal. Aujourd’hui, nous avons créé un volume de jeu plus qu’on ne l’espérait au départ. Mais la pression qui pesait sur le dos des joueurs nous a empêchés de concrétiser les innombrables occasions qu’on s’était procurées.

Et même si l’équipe adverse a joué la défense en bloc, nous sommes parvenus à passer par les côtes et à percer. Les changements opérés étaient également tous à vocation offensive. Malheureusement, notre parcours dans la compétition s’arrête là. Maintenant, d’autres échéances nous attendent sur le plan local et on doit continuer à travailler. Je tiens au final à remercier notre public pour son soutien ».

KA

Articles similaires

Suggestions d’articles

Vers un retour d’Ounajem au Wydad ?

Le Wydad de Casablanca souhaite récupérer son ancien joueur, Mohamed Ounajem, du club égyptien Zamalek, lors du prochain mercato.