Tanger ouvre la valse des entraîneurs

Nonobstant le Wydad, beaucoup plus à la recherche d’un remplacement de Benzarti qu’autre chose, l’Ittihad de Tanger a été le premier club cette saison a remercier son coach, Driss Mrabet en l’occurence ouvrant ainsi la fameuse valse des entraîneurs.

En effet il a été annoncé, mardi soir, le recrutement de l’entraineur tunisien Ahmed Ajlani pour mener à bien les affaires de l’équipe du Détroit. Le nouvel arrivant succède à Driss Mrabet, dont le contrat avec le club du Détroit a été résilié à l’amiable. Ce dernier ayant fait les frais des mauvais résultats enregistrés en ce début de saison.

Dans un communiqué, la direction du club a précisé que le technicien tunisien s’est engagé pour une durée de deux ans, avec pour objectif de positionner l’IRT dans le top 3 de la Botola Pro, et d’atteindre les quarts de finale de la Ligue des champions de la CAF.

La direction du club du Boughaz a indiqué que le nouvel entraineur ainsi que son équipe technique, ont été présentés aux joueurs de l’IRT. La nouvelle équipe comprend le Tunisien Mohamed Karim, premier adjoint de l’entraineur, Khalid Bahida, deuxième adjoint, Said Hamouni, préparateur physique et Mohamed Bistara, entraineur des gardiens de but.

L’IRT avait annoncé, plus tôt dans la journée, son désengagement de gré à gré de l’entraineur Driss Mrabet, qui avait conduit le club tangérois, la saison dernière, au sommet de la Botola pour la première fois de son histoire.

Ahmed Ajlani n’est pas une figure inconnue chez nous. Il avait, notamment officié dans la Botola 1 à la tête de l’OCK lors de la saison 2015/2016.

J.M. (avec MAP)




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page