Scandale Tunisie-Mali: Fouzi Lekjaâ encensé

Raouf Ben Khlif a encensé le président de la Fédération royale marocaine de football Fouzi Lekjaâ. D’après le célèbre commentateur de beIN Sports, Lekjaâ a soutenu la sélection tunisienne lors de la dernière réunion du bureau exécutif de la CAF, tenue après le match Tunisie-Mali.

«Lekjaâ a défendu les Aigles de Carthage après le scandale qui a entaché le match Tunisie-Mali pour le compte de la CAN 2021. Il a soutenu les Tunisiens, qui risquaient l’élimination directe, afin de ne pas écoper de lourdes sanctions», a confié Raouf Ben Khlif pendant qu’il commentait le match du Maroc face aux Comores.

Il a aussi indiqué qu’en plus de Fouzi Lekjaa, les présidents des fédérations égyptienne et libyenne ont également soutenu la sélection tunisienne.

Pour rappel, l’arbitre zambien, Janny Sikazwe, avait sifflé la fin de la rencontre Tunisie-Mali sans compter le temps additionnel, après avoir arrêté la rencontre à la 85ème minute. Se rendant compte de son erreur, l’arbitre a demandé la poursuite du match et les Aigles de Cartage ont été considérés comme ayant déclaré forfait et quitté le terrain.

La Fédération tunisienne de football a demandé à la CAF de faire rejouer le match. Et ce, conformément à l’article 7 de la loi organique de la compétition qui stipule qu’une rencontre doit être rejouée au cas où le temps réglementaire n’aurait pas été respecté ou écourté.

De son côté, la Confédération africaine de football (CAF) a donné son explication quant au fait de l’arrêt du match Tunisie –Mali. En effet, Janny Sikazwe souffrait d’un coup de soleil, ce qui aurait eu comme conséquence la diminution de ses aptitudes physiques et l’ayant empêché de mener le match Tunisie-Mali  jusqu’à la fin du temps réglementaire!

La CAF a précisé que l’arbitre souffrait de déshydratation pendant tout le temps qu’il officiait sur le terrain et qu’il a été transféré d’urgence à l’hôpital afin d’y recevoir les soins appropriés à son état de santé.

La fin rocambolesque du match Tunisie-Mali a constitué un véritable scandale qui a rejailli sur la CAF, sachant que plusieurs autres incidents fâcheux ont entaché les premières rencontres de cette CAN camerounaise, dont la bévue de l’oubli de l’hymne national de la Mauritanie avant son match contre la Gambie.

N.M. (avec L.A.)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page