Raja. Affaire des 14 milliards: les précisions de Samir Chaouki, chiffres à l’appui

Samir Chaouki, ex porte-parole et adhérent du club, vient d’apporter des éclaircissements concernant les finances du Raja. Ses explications interviennent suite à la décision de l’actuel président du RCA, Aziz El Badraoui, de passer au crible fin les finances du club, du fait que 140 millions de dirhams ont été dépensés en 14 jours seulement.

Samir Chaouki a ainsi expliqué qu’il est plus que possible de dépenser une telle somme, même dans une seule journée, sans qu’il n’y ait une quelconque manipulation ou mauvaise volonté derrière.

L’intéressé a aussi exprimé sa stupéfaction quant au silence de l’ancien Bureau directeur des Verts, face à la volonté d’El Badraoui de contrôler les dépenses du club.

« Si j’étais à la place de Rachid Andaloussi (l’ancien président), j’accepterais vivement que les comptes soient vérifiés et je veillerai à mettre à disposition de l’actuel comité tous les documents nécessaires en ce sens. Toute autre action que cela voudrait simplement dire que l’on a quelque chose à cacher », a-t-il indiqué.

L’ancien porte-parole du club a également décidé de mettre au clair les choses, en partageant la répartition des dépenses de l’équipe. Ainsi, il s’avère que les recettes exceptionnelles se sont établies à 112 millions de dirhams, distribuées de la manière suivante:

  • 39 millions de dirhams de subventions de la Coupe arabe ;
  • 29 MDH pour le deal de Malango ;
  • 26 MDH pour le contrat d’Errahimi ;
  • 5,45 MDH de subventions de la FRMF ;
  • 5,38 MDH de subventions de la CAF ;
  • 2,10 MDH de subventions des annonceurs ;
  • 1,87 MDH de subventions de la Ligue nationale,
  • 1,01 MDH de subventions des adhérents.

Soit un total de 112 millions de dirhams. Rajouter à cela d’autres dépenses, notamment :

  • 38 MDH pour les transferts de joueurs ;
  • 29 MDH de salaires et primes des joueurs ;
  • 13 MDH pour les traiteurs et les dépenses générales ;
  • 10 MDH de pénalités pour la FIFA et le TAS ;
  • 5,14 MDH pour l’acquisition de contrats de joueurs ;
  • 4,09 MDH pour les commissions des agents,
  • 2,94 MDH pour le remboursement des dettes bancaires ;

Le total des charges s’élève ainsi à 106 MDH, ce qui laisse dans la caisse du club 6,85 MDH.

A la lumière de ces données, Samir Chaouki a invité l’ancien Bureau directeur à apporter des réponses concernant la présence de 39 MDH dans les caisses, sachant que la subvention de la Coupe arabe est de 60 MDH. Le montant de 38 MDH concerne-t-il l’ensemble des signatures de joueurs ou juste celles arrêtées au 27 octobre 2021 ?

L’ancien porte-parole du Raja a expliqué que le contrôle des comptes du club ne devrait pas être chose compliquée et a invité, une nouvelle fois, l’ancien Bureau directeur à faire preuve de bonne volonté et à collaborer pleinement à cet effet. Dans le cas contraire, il n’y a qu’à l’ accès aux relevés bancaires de l’équipe, puisque ces derniers contiennent la totalité des transactions effectuées au nom du club, a-t-il précisé.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page