Qualification historique du Maroc pour les quarts de finale de la CAN 2017 (VIDEO)

Il y avait 28 ans que le Maroc n’avait pas battu la Côte d’Ivoire. Il y avait 13 ans que les Lions de l’Atlas ne s’étaient pas qualifiés pour les quarts de finale d’une Coupe d’Afrique. Ce mardi 24 janvier, les hommes d’Hervé Renard l’ont fait.

Tout avait pourtant très mal commencé pour les Marocains lors du premier match contre le Congo. Après une défaite 1-0 où les Lions avaient dominé, Hervé Renard avait été la cible de toutes les critiques, dont un certain Baddou Zaki, ancien coach de la sélection nationale. Le technicien français est pourtant resté confiant, assurant qu’il y avait encore de la place pour se qualifier.

Le deuxième match contre le Togo lui a donné raison, puisque la réussite qui avait manqué au Maroc a été au rendez-vous. Les Lions de l’Atlas l’ont emporté 3 buts à 1 et ont redonné espoir à tout un peuple. Renard a battu Claude Leroy, un homme avec lequel il a travaillé de longues années, comme adjoint. Tôt ou tard, l’élève dépasse le maître…

Et comme le football réserve toujours d’étranges surprises, c’est contre la Côte d’Ivoire, tenante du titre avec Hervé Renard, que le Onze national a joué sa qualification. Héros, puis bourreau des Elephants, le « Renard » a montré son savoir faire sur le continent africain et les plus sceptiques vont devoir revoir leurs copies. A la 42e minute, Bouhaddouz, touché après un duel, est remplacé par Rachid Alioui. Un mal pour un bien puisque Alioui va ouvrir le score en seconde mi-temps grâce à une frappe enroulée qui restera dans les anales et sera peut-être le plus beau but de la compétition. Le Maroc a fait un match solide, un match vrai. Il est deuxième avec 6 points juste derrière le Congo et devant la Côte d’Ivoire, tenante du titre. Le plus dur reste à faire.

H.B.

https://www.youtube.com/watch?v=652LkFlEkfQ


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page