Pourquoi ça bloque entre Vahid Halilhodžić et la FRMF ?

Après le fiasco des Lions à la CAN 2019, les supporters marocains sont impatients de connaitre l’identité du successeur de Hervé Renard. Plusieurs noms figurent dans la petite liste de la FRMF, mais celui qui revient le plus souvent c’est Vahid Halilhodžić.

En théorie, les choses devraient s’accélérer, surtout après le départ de Renard. Les dirigeants de la Fédération sont convaincus que Halilhodžić a le profil idéal pour remplacer le « Sorcier Blanc ». Cependant, il parait que ce dossier s’annonce très épineux.

La facture de l’ancien entraîneur du PSG et des Fennecs serait trop chère pour le Maroc. Le salaire de Vahid Halilhodžić est estimé à 150.000 euros par mois avec les Canaris (soit 70 millions de plus que Renard) et son contrat court jusqu’en 2020. Son licenciement est estimé à près de 4 millions d’euros.

Le départ de Halilhodzic est au centre des discussions ces derniers temps. Selon la presse française, sa relation avec le président du FC Nantes n’est plus au beau fixe. L’Équipe avance même que les Canaris auraient contacté Claude Puel pour le remplacer.

Vahid Halilhodžić ne veut pas renoncer à son salaire et ses indemnisations, ce qui l’a récemment poussé à nier tout contact avec la Fédération marocaine. Les deux parties essayent toujours de trouver un accord pour un divorce à l’amiable,

L’affaire est compliquée. Le coach pourrait continuer l’aventure avec Nantes ou rebondir au Maroc. Tout dépend également de la FRMF. Va-t-elle se payer les services du Bosnien? Ou les dirigeants marocains préfèrent lésiner sur les moyens? Affaire à suivre…

K.B.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Settat: le covid-19 force un lycée à adopter l’enseignement à distance

Un lycée de Settat a dû fermer ses portes et passer à l’enseignement à distance après le dépistage de 3 cas de contamination au coronavirus.