Pourquoi Ahmad Ahmad est à Laâyoune

Le président de la CAF, Ahmad Ahmad est arrivé ce lundi soir à Laâyoune pour assister à la CAN de Futsal 2020.

Dans une déclaration à la presse à l’aéroport Hassan 1er de Laâyoune, le président de la CAF a remercié les autorités et les responsables marocains pour la mobilisation des moyens nécessaires en vue de l’accueil et de la réussite de cette grande compétition africaine et pour l’édification des infrastructures nécessaires à même de promouvoir le football et le sport en général.

Pour sa part, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Faouzi Lekjaa a indiqué que la ville de Laâyoune et les provinces du Sud du Royaume en général, sont désormais qualifiées pour accueillir les plus grands événements sportifs aux niveaux continental et mondial grâce à la politique de développement menée sous le leadership du roi Mohammed VI.

La cérémonie d’ouverture de la 6ème CAN de Futsal, qui se poursuivra jusqu’au 07 février, aura lieu mardi après-midi.

Les huit équipes qualifiées pour cette édition ont été réparties sur 2 groupes. Le groupe A comprend le Maroc et la Guinée équatoriale, L’île Maurice et Libye, alors que le groupe B est composé de l’Égypte, Guinée, Angola, Mozambique.

La première journée de la compétition sera marquée par l’organisation de deux matches: La Guinée équatoriale rencontrera l’Ile Maurice et le Maroc sera opposé et la Libye.

Cette compétition africaine quadriennale offre trois billets pour la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA qui se tiendra du 12 septembre au 4 octobre 2020 en Lituanie.

Vainqueurs de la CAN de Futsal 2016 en Afrique du Sud devant l’Egypte (3-2), les Marocains souhaitent conserver le prestigieux trophée.

M.D. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Laâyoune: les marins soumis aux tests de dépistage

En réaction à l'annonce faite samedi matin par la wilaya de la région Laâyoune-Sakia El Hamra sur la fermeture du port de Laâyoune, le président de la commune d’El Marsa, Badr El Moussaoui a assuré que les bateaux de pêche au poulpe, dont les marins avaient déjà effectué des tests de dépistage au Covid-19, ont repris leur activité d’une manière régulière.