Oussama Idrissi est avec les Lions de l’Atlas, mais…

L’attaquant de l’AZ Alkmaar Oussama Idrissi (21 ans), qui bénéficie d’une double nationalité, marocaine et néerlandaise et récemment convoqué par Hervé Renard, a déclaré qu’il n’avait pas encore fait son choix quant à la sélection avec laquelle il évoluerait en tant qu’international.

En maillot orange ou Lion de l’Atlas ce “entre les deux mon cœur balance”, Idrissi l’a longuement expliqué à la chaine TV du site de son équipe. Il n’est pas encore fixé et n’est au Royaume que pour découvrir l’ambiance au sein du groupe Maroc.

En d’autres termes, si deal il y a avec le sélectionneur national, cela signifierait qu’il ne devrait pas figurer dans la liste des joueurs partants qui fouleront la pelouse du complexe Mohammed V, vendredi 16 novembre. Dans cette éventualité il ne jouera qu’en amical le 20 novembre contre la Tunisie et donc pas de match officiel de la CAN 2019.

En effet, nos Lions sont appelés à en affronter d’autres Lions, indomptables ceux-là. Dans l’histoire de nos confrontations, la meilleure performance des nôtres n’aura été que de leur avoir tenu tête sans jamais les dompter.

S’il joue, c’est qu’Hervé Renard & Co l’auront convaincu de porter le maillot marocain et ce ne serait que du bonheur d’autant plus les Lions de l’Atlas n’ont pas encore réglé leurs problèmes offensifs. Nous aurons grandement besoin des services de celui qui a porté les couleurs néerlandaises dans les équipes de jeunes (U16 et U21) et dont on dit beaucoup de bien actuellement quant à son talent (8 buts en 15 matchs toutes compétitions confondues lors de l’exercice en cours).

On retiendra de l’histoire que s’il n’a pas été convoqué par Ronald Koeman en équipe première, il s’est toutefois dit ravi et fier que le Maroc ait fait appel à lui.

M.J.K

Articles similaires

Suggestions d’articles

Test de vaccin en Afrique: une séquence sur LCI indigne la Toile

La vidéo a fait le tour de la Toile et provoqué l’indignation de la Toile. Jean-Paul Mira, le chef du service réanimation de l’hôpital Cochin, à Paris, a proposé au directeur de recherche à l’INSERM Camille Locht, de réaliser des tests de vaccins contre le coronavirus en Afrique.